Le Wellington et Inglis au Top, les matchs de fin de saison font un flop

Top 3

  1. Le Wellington. Les Ucclois ont fait mentir tous les pronostics, dont notre prévision pour la fin de saison, et ont remporté leur premier match de la saison face à l’Antwerp. Andy Bull est impliqué dans les deux buts et s’est avéré décisif pour offrir les trois points à son équipe. Il répond ainsi aux prévisions de Tip-in, dont le journaliste est désormais surnommé Dominique Lehmann, le voyant des stars (Merci à Elliot Gillardin pour ce magnifique surnom !)
  2. Hugo Inglis. Depuis un mois, l’attaquant néo-zélandais fait parler la poudre à presque chaque rencontre. Il a au moins marqué une fois lors des cinq derniers matchs, à l’exception de la rencontre face à l’Héraklès. Hier, il a marqué un triplé contre l’Orée, ce qui lui permet de se classer 2e meilleur buteur du championnat, derrière Max Plennevaux, en ce qui concerne les buts de plein jeu.
  3. L’Héraklès. Seize ans que les Lierrois n’avaient plus disputé le moindre playoff. Ils se sont qualifiés hier avec la manière en battant le Léopold. Trois points également synonymes de 2e place au classement général. Leur saison est déjà plus que réussie.

Flop 3

  1. Ça sent la fin de saison. Plusieurs équipes alternent les bons et mauvais résultats depuis plusieurs semaines. La plupart de celles-ci n’ont plus rien à jouer, à l’instar de Louvain et du Daring, brillants vainqueurs de l’Héraklès et du Watducks, et sèchement battu par le Dragons par Louvain tandis que les Molenbeekois ont perdu contre le Beerschot. Ajoutez un dernier match sans enjeu perdu par l’Orée à domicile et vous comprendrez que plusieurs rencontres des deux dernières journées de championnat ne seront pas très intéressantes.
  2. L’Antwerp décimé. Clerckx, Grégory Stockbroeckx, Laddyn et Delas étaient absents ce dimanche pour la rencontre face au Wellington. Autant de cadres de l’équipe qui ont certainement beaucoup manqué à leurs coéquipiers hier.
  3. La carte jaune de de Saedeleer. Alexandre de Saedeleer a dû aller s’asseoir cinq minutes parce qu’il n’était pas placé à temps dans le but sur une phase de pc. Selon Dohmen, les images prouvent le contraire. Nous n’étions pas à côté du but lors de la phase mais un simple avertissement aurait peut-être été préférable plutôt qu’une carte pour ce genre de faute.

Le commentaire de Michael Dutrieux, arbitre national, nous éclaire sur le sujet:

Il a été décidé avant la reprise lors d’une réunion avec les coachs et le comité d’arbitrage, que les joueurs avaient 40 secondes pour se placer sur les pc et que si ce n’était pas respecté, ils sont sanctionnés.

Bertrand Lodewyckx

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *