Un vent de fraîcheur dans le Top 4

La qualification du Braxgata est une bonne nouvelle pour la compétition belge. Même si l’on est déçus que les Waterlootois ne soient pas arrivés à se qualifier pour les playoffs, après près de quinze ans dans le Top 4, voir un club se qualifier pour la première fois pour les phases finales fait souffler un vent de fraîcheur sur le championnat. Au fil des années, les Anversois ont progressé en amenant des joueurs expérimentés et en faisant éclore des jeunes du cru. Les arrivées de Loick Luypaert et de Brouwer ont certainement aidé le Brax à se qualifier pour une difficile demi-finale contre le Dragons. Comme le disait l’international belge hier, les Boomois ne peuvent qu’y gagner  contre Denayer&cie. Outsiders, ils devront venir à bout d’une équipe qui  est toujours présente dans les grands rendez-vous, tandis que le derby ucclois entre le Racing et le Léopold amènera une foule de supporters et s’annonce très indécis.

Et à l’heure de tirer le rideau sur cette saison, il faut noter les déceptions nommées Louvain et  Daring, chacunes auteur d’un tour catastrophique. Les Universitaires ont rattrapé une première partie en deçà de leur niveau tandis que les Molenbeekois ont coulé au deuxième tour.  Et s’il était presque logique de voir la Gantoise descendre, malgré quelques bonnes surprises, le Pingouin ne méritait, selon nous, de ne pas descendre. Un jeu alléchant, un coach du top et un beau collectif, on est triste de voir les Nivellois filer en D1. A vrai dire, on aurait aimé qu’il n’y ait qu’un descendant, tant le Beerschot et l’Antwerp ont prouvé qu’ils avaient également leur place dans l’élite.

C’est la dure loi du sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *