Un Louvain séduisant, le derby ucclois accouche d'un nul

Retrouvez chaque dimanche soir, le résumé complet de la journée de championnat de division d’honneur messieurs. Tous les buts, les réactions et le compte-rendu de chaque match!

Léopold-Racing 3-3

Les buts : 13e Turner (1-0), 23e M. Plennevaux sur stroke (2-0), 24e  Vanwetter sur pc (2-1), 41e Boon sur pc (2-2) 60e Boon sur pc (2-3), 68e Thiery (3-3).

Des buts, des retournements de situation et du suspense jusque dans les dernières minutes, le derby ucclois aura tenu ses promesses et les spectateurs étaient certainement ravis. Pas tout à fait l’état d’esprit d’Elliot Van Strydonck, dont l’équipe a mené de deux buts avant de se faire remonter. « Je suis frustré et content à la fois. Quand tu es mené dans les dernières minutes et que tu parviens à égaliser, c’est un bon point. Mais quand on voit le match qu’on fait, avec un jeu bien construit, c’est décevant de faire 3-3», soufflait l’international belge. L’entame du match avait pourtant été idéale pour les locaux, qui menaient 2-0 après un peu plus de vingt minutes de jeu. Max Plennevaux doublait la mise sur stroke après l’ouverture du score de Turner. Mais la réaction adverse était immédiate, Vanwetter était attentif au rebond d’un pc pour ne pas se faire distancer au score. Le Léopold parvenait tout de même à garder l’avance jusqu’à la pause.

Quelques minutes après la reprise, Boon égalisait sur pc avant qu’il ne réalise le doublé à dix minutes du terme (2-3). Thiery, dans les derniers instants du match, parvenait à arracher un point pour son équipe (3-3). « C’était mieux que la semaine passée contre Louvain. On voulait faire un bon match pour bien préparer l’EHL, parce que ça ne va pas être simple contre Saint-Germain, avec les frères Genestet et face à l’équipe locale Banbridge. Il va falloir sortir deux gros matchs de suite », expliquait Van Strydonck.

Louvain-Antwerp 3-0

Les buts : 26’ T.Willems (1-0), 52’ Romeu sur pc (2-0), 55’ Romeu sur pc (3-0).

Si les Universitaires ont pris un peu de temps à imposer leur jeu, ils ont ensuite déroulé contre un adversaire qui en avait plein les bottes en fin de match. Le premier quart, bien que dominé en possession de balle par l’Antwerp, voyait Louvain se montrer dangereux lors des quinze premières minutes. Le centre de Maraite ne trouvait personne tandis que celui de Lopez parvenait jusqu’à Pokorny, à hauteur du point de stroke, qui se retournait et tirait vers le goal. Il fallait un très beau plongeon de Gryspeerdt pour empêcher un but à la 13e. Deux minutes plus tard, Sax tirait du bord du cercle mais sa tentative passait de peu à côté des buts défendus par Schoo Ians.

Après cinq minutes dans le 2e quart, le calvaire de l’Antwerp allait débuter. Les Anversois allaient se retrouver à 9 pendant quelques minutes. Peremiquel recevait d’abord une verte avant que Laddyn ne prenne une jaune une minute plus tard. Louvain en profitait pour se porter vers le but et Tommy Willems tentait en revers haut à la 22e, sans succès. Quelques secondes plus tard, Degroote se débarrassait de son adversaire et tirait bord cercle. Gryspeerdt arrêtait du gant mais la balle continuait son chemin vers le goal et s’échouait sur la latte. L’Antwerp avait déjà subi plusieurs alertes et les Universitaires continuaient à pousser. Neal prenait une jaune à la 26e et soixante secondes plus tard, les locaux allaient enfin concrétiser leur avantage numérique. Moreno passait à Tommy Willems dans le cercle. L’attaquant se retournait et en tombant, parvenait à la pousser au fond à mi-hauteur (1-0). Malgré la domination de Louvain, l’Antwerp allait passer tout près de l’égalisation à la 32e. Briels était à deux doigts de mettre victorieusement fin à une phase confuse mais sa balle rebondissait sur la latte du goal…

Si la première période était relativement équilibrée, la seconde moitié de la rencontre allait être parfaitement maîtrisée par les Universitaires. La défense, très bien dirigée par le duo Santana-Romeu, ne laissait rien passer, les petites passes astucieuses se multipliaient dans le milieu tandis que l’attaque faisait preuve d’intelligence pour trouver de nombreux pc. Bref, Louvain ne laissait que peu de chances à son adversaire, totalement désorganisé dans le dernier quart.

Quelques minutes après la reprise, Sanchez puis Lopez étaient proches du 2-0. A la 47e, Lockwood se mettait en revers pour armer son shot, qui finissait à quelques centimètres du poteau. Les vingt dernières minutes étaient à sens unique. Au total, Louvain se sera offert cinq pc, dont deux joliment transformés par Romeu, à la 52’ (mi-hauteur côté stick) puis à la 56’ (en pleine lucarne, 3-0). L’Antwerp avait beau pousser en fin de rencontre, Gryspeerdt&cie ne parvenait pas à sauver l’honneur. « Je ne sais pas très bien ce qu’il s’est passé en 2e mi-temps. Ce sont beaucoup d’erreurs de concentration », confiait le gardien de l’Antwerp. « Nous perdons pas mal d’énergie en 1ère période en prenant des stupides cartes. Nous étions bien dans le match pendant toute la 1ère mi-temps pourtant », regrettait-il. Pilou Maraite était, lui, tout sourire à l’issue du match. « C’est très positif. Nous avons mieux joué la semaine passée mais c’est un bon match aujourd’hui. On se trouve de plus en plus sur le terrain et nous aurions même pu marquer plus de buts vu les occasions qu’on a eu », se réjoussait le Liégeois de Louvain.

Héraklès-Dragons 1-4

Les buts : 2e Hendrickx sur pc (0-1), 19e Van Bockrijck (0-2), 31e Van Der Putten (0-3), 44e Van Aubel sur pc (0-4), 50e Keusters (1-4).

Le Dragons, auteur d’un excellent match la semaine passée contre le Watducks, avait à cœur de confirmer son excellente forme face à l’Héraklès. « C’était important de montrer que ce n’était pas un bon match juste comme ça. Nous avons fait une très bonne première mi-temps mais je trouve qu’on est un peu trop nonchalant dans le dernier geste en 2e période », soulignait Felix Denayer, blessé et qui assistait au match sur le banc. «  La semaine passée, nous avons fait une très bonne 2e période, ici une très bonne première mi-temps. La semaine prochaine, il faudra faire ça tout le match contre le Daring ». Les Braaschaatois se sont en tout cas mis en confiance avec ce duel au sommet. Ils menaient déjà de  trois buts à la pause, signés Hendrickx, Van Bockrijck et Van der Putten. Van Aubel, à 25 minutes du terme, faisait le 0-4 avant que Keusters ne sauve l’honneur de son équipe quelques minutes plus tard (1-4).

Les hommes de Jean Willems poursuivent donc leur sans faute et restent à leur première place. Un excellent début de saison pour une équipe qu’on n’imaginait peut-être pas aussi forte que cela. « Beaucoup de gens ont dit que ce serait plus difficile pour nous cette saison. On a perdu 4 joueurs, c’est vrai. Mais le noyau dur est là et les jeunes répondent présent », concluait Denayer.

Watducks-Braxgata 3-0

Les buts : 10e Boccard sur pc (1-0), 14e Dohmen (2-0), 63e Ghislain (3-0).

Le Braxgata, qui n’a toujours pas engrangé le moindre point depuis le début de la saison, se déplaçait chez l’une des équipes en forme du début de saison. Et si l’on attendait un réveil des Boomois, il faudra attendre dimanche prochain pour faire meilleure figure et peut-être enfin remporter un premier match. Face au Watducks, le Braxgata a rapidement été dominé par un adversaire sur de son jeu. « On a très vite mené de deux buts et c’est vrai que cela nous a facilité la tâche. Ils ont été surtout dangereux sur pc mais notre gardien a sorti un bon match aujourd’hui », confirmait Alexandre de Saedeleer. L’ex-international n’aura pas eu un dimanche trop chargé puisque les Canards n’ont pas eu à forcer le talent pour maîtriser le press haut de leur adversaire et faire circuler sereinement la balle. Un système de jeu bien en place qui offrait des espaces aux attaquants. Espaces dont profitait le jeune Ghislain pour inscrire le 3-0 d’un joli tir en revers. Et si tout roulait du côté du Watducks ce dimanche, le Braxgata ne trouve toujours pas la bonne formule et cela commence à devenir inquiétant pour Luypaert&cie.

Daring-Orée 5-0

Les buts : 10e Woods sur PC (1-0), 38e Uher sur PC (2-0), 56e Van Linthoudt (3-0), 57e Uher (4-0), 70e Van Linthoudt (5-0).

« Le score ne reflète pas réellement la physionomie de la rencontre mais nous avons été très efficaces devant », confiait Tanguy Cosyns à l’issue de la victoire du Daring face à l’Orée. Les Molenbeekois ont à nouveau prouvé tout l’étendue de leur talent dans le cercle adverse en plantant cinq buts à un promu qui a joué le jeu jusqu’au bout.

Si Woods mettait rapidement son équipe devant à la 10e, il fallait attendre la deuxième période pour voir un second but, signé Uher. Entre temps, Sergi Enrique était sorti du terrain sur blessure. Il avait reçu le stick de Callioni dans le thorax, suite à un shot raté de l’Argentin et a passé des examens médicaux. L’Orée avait également eu plusieurs occasions d’égaliser mais le Daring tenait bon jusqu’à la pause.

En deuxième période, les Molenbeekois prenaient le dessus tandis que son adversaire prenait quelques cartes et offrait des espaces derrière. Van Linthoudt faisait 3-0 à un quart du terme. Dans la foulée, Uher enfonçait le clou (4-0). Van Linthoudt parachevait le travail du Daring dans la dernière minute. « C’est un très beau goal ! Je lui passe la balle et il la reprend en un temps. Le gardien l’arrête et sur le rebond, il fait une sorte de sleep et la met en pleine lucarne d’un angle très fermé », se félicitait Tanguy Cosyns. Une deuxième période qui augure du meilleur pour le duel au sommet contre le Dragons dimanche prochain.

Beerschot-Wellington 4-1

Les buts : 13e Gillardin sur pc (0-1), 50e Van Strydonck (1-1), 60e Verhoeven (2-1), 64e Rossi sur stroke (3-1), 69e Ibarra (4-1).

Si le Beerschot a dû attendre les vingt dernières minutes de jeu pour marquer, ce n’est pas faute d’avoir tenté en première période. Les Ours ont vendangé beaucoup d’occasions alors que le Wellington menait d’un but grâce à Gillardin qui ouvrait le score à la 13e (0-1). Le goal de Scott Van Strydonck à la 50e allait complètement libérer le Beerschot. « Ce but nous débloque et à partir de ce moment-là, on prend vraiment le dessus. Mais nous ne marquons vraiment pas assez de pc. On en a eu dix je pense et sans Doherty et Saeys, c’était difficile », soulignait Harrison Peeters. Dans les dix dernières minutes, les Anversois inscrivaient trois nouveaux buts pour finalement largement l’emporter (4-1) et confirmer leur bon début de saison. « Quand on regarde les matchs qu’on a fait, je suis satisfait. Notre objectif était de prendre six points, sachant qu’on jouait contre le Racing et le Léopold. Et nous avons pris des points importants contre des concurrents direct. Il faudra qu’on soit plus efficaces devant la semaine prochaine contre l’Orée », concluait Harrison Peeters.

Le classement complet:

classement-02-10

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

Suivez-nous également sur les réseaux sociaux:

facebook_logo-7 logo-insta twitter-logo-square

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *