Le Top 10 de la 2e partie de saison: Le Dragons, l'Héraklès, Delforge et l'Orée sont au Top!

Top 10

1.Le Dragons et l’Héraklès. Les deux finalistes de cette année sont ceux qui méritaient le plus de se départager le titre, puisqu’ils ont terminé le championnat aux deux premières places. Mais cette finale est la preuve de la beauté du sport. D’une part, une équipe qui domine le championnat belge depuis plusieurs années et qui a réussi, malgré quelques gros départs, à se reconstruire très rapidement pour briguer un 3e titre consécutif. Ajoutez à cela un jeu offensif et séduisant et tout le monde sera d’accord pour dire que l’exploit du Dragons est magnifique. D’autre part, une équipe que personne n’attendait si loin. Un groupe formé majoritairement par des jeunes du cru, encadrés par quelques joueurs d’expérience et de grand talent.

2.John-John Dohmen et Arthur Van Doren. Les deux Red Lions sont au sommet du hockey mondial. L’un a été élu meilleur joueur du monde, l’autre meilleur espoir masculin. Deux joueurs clés qui ont permis aux Red Lions de décrocher la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Rio. Si le parcours en club de Waterlootois est mitigé, celui d’Arthur Van Doren pourrait être exceptionnel cette saison. Après avoir conquis un troisième titre consécutif, le Dragons dispute ce weekend le Final 4 de l’EHL, avec à la clé, on l’espère, un titre européen.

3.Laurine Delforge. L’arbitre, également joueuse, est un modèle pour tous les arbitres. Son ascension fulgurante au sein de l’arbitrage mondiale l’a propulsée comme la meilleure mondiale de sa catégorie. Tout cela à seulement à 25 ans !

4.Les Red Panthers. Presque deux ans qu’elles n’avaient plus disputé de rencontre officielle devant leur public. Leur retour est réussi puisqu’elles ont enchaîné de belles prestations contre la Grande-Bretagne. De bon augure avant la World League qui se disputera à la Rasante.

5.Xavier Reckinger. C’est un monument du hockey belge qui prend sa retraite en tant que joueur. Il ne pouvait presque pas mieux rêver comme clap de fin. Une magnifique accession pour la finale avec son club formateur, l’Héraklès, et un dernier but splendide pour clôturer une carrière longue de plus de quinze ans. On reverra heureusement l’Anversois sur le bord des terrains puisqu’il coachera les dames et les messieurs du Racing. Un chapitre se referme, un autre ne fait que commencer.

6.L’Orée. Cela faisait plusieurs années qu’un club montant de D1 n’était parvenu à se maintenir en Division d’Honneur. Les Woluwéens ont réussi le tour de force de se maintenir, mais aussi avec la manière. S’ils terminent à la 10e place, ils ne sont qu’à trois points du 7e rang et ont décroché quelques beaux résultats à domicile contre des ténors de la Division d’Honneur. Une saison plus que réussie !

7.Le nombre de buts inscrits. Au premier tour, la moyenne de goals marqués par match avait déjà atteint un joli score de 5,4 buts inscrits. Les joueurs de division d’honneur ont fait tout juste mieux lors du second tour puisque 336 goals ont été inscrits en 61 matchs, soit une moyenne de 5,5 buts par rencontre. Les spectateurs ont rarement été déçus.

8.Nicolas de Kerpel, Jeffrey Thys et Max Plennevaux. Plusieurs joueurs ont crevé l’écran lors de cette deuxième partie de saison. Notre sélection est bien évidemment subjective mais ces trois-là ont éclaboussé le championnat de leur talent. Nicolas de Kerpel, qui a récemment intégré le noyau des Red Lions, a été un acteur clé de la magnifique saison de l’Héraklès. Jamais avare d’un effort supplémentaire, le Lierrois a donné le tournis à plus d’une défense. Les deux autres ne sont pas dans la sélection nationale et c’est bien dommage. Max Plennevaux, même s’il n’a pas atteint les playoffs avec le Léopold, a largement terminé en tête du classement des buteurs, du moins en ce qui concerne les goals de plein de jeu. Indispensable pour le Léo.Que dire alors de Jeffrey Thys ? Puissant, un tir revers millimétré et une volonté sans faille, l’Anversois est un exemple pour tous les jeunes. Il a été décisif pendant toute la saison et encore plus lors des finales.

9.Les retours de Sébastien Dockier et Sander Baart en Belgique. Le Red Lions et l’international hollandais seront de retour en Division d’Honneur la saison prochaine. Après le transfert avorté à l’Antwerp et une saison passée au Polo de Barcelone, le plus Belge des Hollandais évoluera sous les couleurs du Braxgata la saison prochaine tandis que Dockier retourne au Beerschot après plusieurs années passées à Den Bosch. Le niveau de notre compétition ne cesse d’évoluer.

10.Les quatre points du Wellington. Les Ucclois sont parvenus à sauver leur saison en prenant quatre points (face à l’Antwerp et au Dragons). Malgré une année difficile, le Well a continué à se battre jusqu’au bout et cela mérite d’être souligné !

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *