Stockbroeckx quitte le Dragons!

Le milieu international a décidé de quitter son club de coeur pour partir à Bloemendaal la saison prochaine. Une grosse étape pour le jeune Red Lion qui s’est confié à Tip-in sur la raison de son départ et par rapport à ses ambitions avec l’équipe nationale. Interview.

Pourquoi décider de partir du Dragons maintenant ? Y a-t-il eu un problème avec le club ou l’équipe ?

Il n’y a aucun problème avec le Dragons. J’ai vécu 17 années incroyables là-bas. J’ai grandi là et j’ai eu des entraineurs incroyables, mais il est maintenant temps d’aller ailleurs. J’ai toujours eu l’envie de chercher de nouvelles aventures, c’est dans ma nature.

Tu es devenu un joueur clé de l’équipe nationale en quelques années, comment expliques-tu cette progression rapide?

Je pense que les équipes dans lesquelles je joue (Red Lions et Dragons) sont tellement performantes qu’on peut progresser très vite avec elles. J’ai également franchi des paliers au niveau physique et mental. Ma discipline, mon optimisme et ma mentalité no pain no gain m’ont poussé à travailler tous les jours et m’ont permis d’endurer tous les sacrifices que j’ai du faire pour grandir en tant que joueur de hockey mais aussi comme personne. J’ai beaucoup appris sur ma personne, comment je fonctionne et j’ai appris qui je suis et comment mes forces pouvaient devenir mes faiblesses.  Le fait de ne m’être concentré uniquement sur ma carrière de hockey m’a permis d’aller plus loin que juste faire du sport pour le fun. Je n’ai plus à me préoccuper des obligations scolaires et je ne perds pas de temps à aller en cours. J’aime bien apprendre  tout ce qui concerne le hockey que ce soit sur ou en dehors du terrain.  J’ai choisi de travailler avec acharnement pour le hockey pour devenir le meilleur dans ce que je fais et les gens autour de moi m’ont plus encouragé et aidé, parce qu’ils savaient ce que je voulais et parce que j’avais établi un plan pour y arriver. La décision de me donner à 100% et de ne jamais abandonner a été vitale pour ma réussite. J’ai beaucoup de gens à remercier, mes coaches et entraineurs, ma mère et ma famille, mon entraîneur personnel qui m’a poussé à aller plus loin, dans l’ombre. Je m’impose d’ailleurs toujours des heures d’entrainement et d’exercices en plus.

Comment cela se passe-t-il avec les Red Lions?

Nous sommes dans un processus très intéressant. Certains joueurs vont jouer leur deuxièmes ou troisièmes jeux olympiques et sont très confiants d’atteindre leur meilleur niveau au bon moment. Personnellement, je travaille dur tous les jours pour donner le meilleur de moi-même sur le terrain. C’est mon rôle et c’est à ce moment-là que l’équipe bénéficie le plus de ma présence et c’est cela que je veux améliorer.

Quel est ton rêve dans le hockey?

Mon rêve est d’aller le plus loin avec les Red lions et d’y rester. Il faut continuer à travailler.

L’interview en Anglais:

Why did you decide to leave Dragons now ? Something happened with the club or the team ?

There’s absolutely nothing wrong with Dragons. I’ve had an amazing 17 years there. I grew up there and had amazing trainers and coaches and now it’s time to go elsewhere. I always have an urge to  seek adventure. It’s in my nature.

In three years, you have become a key player of the national team, how do you explain this fast progression to achieve to the top ?

First of all, i think the teams I play in (national team and KHC Dragons) are from such standard that they can make you grow really fast. Secondly, it’s the fact that I made serious steps regarding my physical and mental capabilities. Discipline, positiveness, « no pain no gain » mentality made me work hard every day and made me endure all the sacrifices I had to make to grow as a player and as a person. I learned a lot about myself, how i functioned and who i am and learned how my strenghts could become my weaknesses. The fact that i also chose to focus on my hockey career made it able for me to go deeper in this matter as person and « dig deeper than only the surface of playing sport for fun ». I didn’t had to stress anymore about school obligations or time wasting classes. I do like the learning and developing attitude in regards to hockey off and on pitch elements. Once i chose for hockey and chose to work my ass to become the best in what i do, also my circle of people around me started to support me more and started to help me more. Because they knew what I wanted ant there also was clear plan to do it. The decision I made to go 100% and never give up was vital to my success now. I’ve a lot to thank for. My coaches and trainers. My mother and family, my personal trainer who pushed me when no one was watching. I always put in extra hours and exercices when no one is watching.

How is it going with the Red Lions ?

I think we are in a interesting process now. Some players will play their second or third olympics and are very confident on reaching their toplevel at the right time. I work hard everyday on improving myself and get the best out of me on the pitch. This is my role and this is when the team benefits the most of my presence and therefore this is what i would like to improve.

What is your dream about hockey?

My dream is to get with the Red Lions to the top. And stay on the top. I’ still have to work on this process.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *