Soirée tranquille pour le Léopold

Les hommes de John Bessel n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’imposer facilement contre le Wellington. Arthur Verdussen&cie ont dominé la rencontre de la tête et des épaules, même s’ils se sont un peu déconcentrés en fin de partie.

Léopold-Wellington 7-0

Arbitres : Dutrieux et Stenier

Cartes vertes : 48e Diederichs, 51e L.Gowie.

Les buts : 12’ A.Verdussen (1-0), 16’ Turner (2-0), 19’A.Verdussen (3-0), 29’ A.Verdussen (4-0), 43′ Lemaire (5-0), 55′ Thiery (6-0), 64′ J.Plennevaux (7-0).

Le derby ucclois, avancé en raison du déplacement du Léo à l’EHL à Banbridge début octobre, a vu le Léopold directement prendre le jeu en main. Après seulement une minute de jeu, Max Plennevaux trouvait un pied dans le cercle et obtenait le pc. Son sleep passait malheureusement à côté.  Trois minutes plus tard, Turner était à deux doigts d’ouvrir le score mais il manquait d’adresse devant le goal vide alors que Lemaire l’avait parfaitement servi après un beau débordement. A la 5e, les locaux s’offraient un nouveau pc mais la phase ne donnait rien. Les rouges et blancs continuaient à dominer la partie même si Eaton puis Van Strydonck se faisaient quelques frayeurs avec des relances hasardeuses. Peu avant le quart d’heure, Lemaire sleepait sur le 3e pc du Léopold et son envoi était dirigé sur le stick d’Arthur Verdussen qui déviait en pleine lucarne (1-0). A la 16e, Turner recevait la balle sur le côté du cercle et remettait à Max Plennevaux qui faisait le une-deux. Turner poussait sous Trenchs dans le but (2-0).

Lors du deuxième quart, les troupes de John Bessel asseyaient un peu plus leur domination. Deux minutes après la reprise, le Wellington s’installait brièvement dans la moitié adverse. Mal leur en a pris. Arthur Verdussen interceptait au milieu du terrain une mauvaise relance et fonçait tout droit vers le but. Turner l’accompagnait et le belge passait à l’Australien, qui jouait à nouveau collectivement et lançait parfaitement son coéquipier, qui poussait au fond du but en plein plongeon (3-0). Les hommes de Lisa Letchford ne trouvaient pas la solution et oubliaient de jouer collectivement. Le Léopold en profitait pour s’infiltrer plusieurs fois dans le cercle, mais les centres de Lemaire, Cuvelier et Poncelet ne trouvaient personne. Cinq minutes avant la pause, Arthur Verdussen recevait une balle bondissante dans le cercle, qu’il controlait parfaitement avant d’instantanément armer un tir qui terminait sa course en pleine lucarne. Imparable ! (4-0).

Le 3e acte voyait le Léopold perdre quelque peu de sa structure et jouer un cran en dessous du rythme qu’ils avaient imprimé lors de la première période. Après quarante minutes de jeu, les attaquants du Well approchaient enfin Romain Henet mais les quelques centres qui parvenaient jusqu’au cercle ne trouvaient personne. A la 43e, Turner récupérait la balle aux 25 mètres et se portait vers la droite avant de céder à Lemaire, qui plaçait la balle calmement sous Trenchs (5-0). Le reste du quart était équilibré mais aucune des deux équipes ne parvenait à trouver la faille.

Le dernier quart était peut-être le moins animé et à un quart d’heure du terme, Van Strydonck recevait un tir puissant sur le tibia et boitillait. Plus de peur que de mal. Dans les dix dernières minutes,  le Léopold se reconcentrait quelque peu et mettait plus de pression sur son adversaire. Entre temps, Thiery avait alourdi le score à la 55e. Eaton lançait Turner d’un long flick. L’Australien, une fois de plus, se montrait collectif et passait pour Arthur Verdussen qui était tout près d’inscrire son troisième but mais son envoi était repoussé. Thiery était au bon endroit et tirait dans le plafond (6-0). A la 64e, Julien Plennevaux achevait un travail initié par son frère sur pc pour sceller le score à un cinglant 7-0.

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que le Léopold n’a pas eu à forcer son talent pour venir à bout d’un adversaire qui a tenté de profiter des espaces en 2e période. Le Well était trop maladroit pour sauver l’honneur…

Comme nous soufflait un supporter local; « Ah Well’, le Léo is back ».

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

Suivez-nous également sur les réseaux sociaux:

facebook_logo-7 logo-insta twitter-logo-square

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *