"Rien de mal fait!"

reck portrait

L’avis de notre consultant, Xavier Reckinger

 

D’accord, nous perdons 1-3. Mais il n’y a rien de grave! Nous avons eu suffisament d’occasions pour faire tourner le match en notre faveur. La Nouvelle-Zélande devait gagner ou elle sortait du tournoi. Nous n’avions plus rien à jouer… Cela fait une sacrée différence. J’avais annoncé au début du tournoi que répondre présent dans les moments importants allait être un facteur décisif. Consciemment, tu joues toujours à fond, mais inconsciemment, tu sais que tu es déjà qualifié et cela a certainement eu une influence contre la Nouvelle-Zélande.

Colin (Batch)connaît très bien l’équipe et il a réussi à bloquer tactiquement le jeu de la Belgique. Son press a bien fonctionné, ce qui nous a plus mis en difficulté que dans les précédentes rencontres. Il y a peut-être eu aussi plus de déchet technique qu’auparavant.

Les précédents champions olympiques ont déjà montré dans le passé qu’une défaite pendant le tournoi ne barrait pas la route vers l’objectif final. A part l’Australie lors de la dernière Coupe du Monde, tous ceux qui ont remporté le titre avaient perdu une rencontre lors de la compétition. Ce sont même souvent ces défaites qui leur ont permis d’atteindre le bon niveau au bon moment. Ce contre-temps pourrait jouer en notre faveur, juste avant le quart de finale de dimanche.

Le scénario est idéal pour nous. Deux des grands favoris, l’Australie et les Pays-Bas jouent l’un contre l’autre en quarts. Il y en aura donc un de moins en demis. La route vers la médaille est toute tracée!

Xavier Reckinger


Niets aan de hand!

Ok, we verliezen met 1-3. Niet erg! We hadden genoeg kansen om de wedstrijd naar ons toe te trekken. Nieuw-Zeeland moest winnen, anders lagen ze eruit. Wij moesten niets… Dat maakt een verschil.  In het begin van het tornooi haalde ik al aan dat scherpte een beslissende factor zou spelen. Bewust speel je voluit, onbewust weet je dat je al geplaatst bent en dat had tegen Nieuw-Zeeland ongetwijfeld een invloed.

Colin (Batch) kent de Belgische ploeg uiteraard goed, hij heeft tactisch het spel van België toch wat kunnen blokkeren. Hun press klopte en we hadden er meer moeite mee dan in voorgaande wedstrijden. Er waren misschien ook meer technische fouten dan de wedstrijden ervoor.

Olympische kampioenen hebben al eerder aangetoond dat een tegenslag tijdens het tornooi het einddoel niet in de weg ligt. Behalve Australië op het laatste WK hebben alle eindwinnaars wel eens een wedstrijd verloren in het tornooi. Vaak zijn het net deze tegenslagen die hen scherp hielden.  Net voor de belangrijke kwartfinale van zondag, kan dit dus ook in ons voordeel uitdraaien.

Het scenario is ideaal voor ons. Twee topfavorieten, Australië en Nederland, spelen tegen elkaar in de kwartfinale. In de halve finale zal er dus al eentje uit liggen. De weg naar de medaille ligt open!

Xavier Reckinger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *