Ricardo Sanchez, l'éloge du travail

Pas moins de vingt-et-un joueurs étrangers débarquent cette année dans le championnat belge, dont une grande majorité d’internationaux. Ancien membre de l’équipe nationale U21 espagnole, Ricardo Sanchez Herrero fait partie de l’important contingent de nouvelles recrues de Louvain. Interview.

Peux-tu te présenter brièvement? Dans quels clubs as-tu joué jusqu’à maintenant?

J’ai 23 ans et je suis étudiant en Ingénieur Industriel. J’espère que je parviendrai à terminer mes études cette année DSC01686d’ailleurs. Mes amis m’appellent « Richi » et  j’ai toujours joué pour Complutense en Espagne.

Pourquoi avoir décidé de venir jouer en Belgique?

Je suis venu ici pour plusieurs raisons. J’ai toujours voulu jouer au moins une saison ailleurs que dans mon club parce que je pense que c’est une belle expérience de découvrir le hockey partout dans le monde. Je souhaitais également sortir de ma zone de confort, de mes amis, de ma famille et dans ce sens, la Belgique m’a permis de jouer un nouveau rôle, dans une nouvelle équipe. Cela me permet de progresser, d’acquérir de l’expérience et de faire un pas en avant. Je veux montrer que je vais faire tout ce qu’il faut pour intégrer l’équipe nationale espagnole.

De ce que vous avez un peu vu du championnat belge, quelles sont les différences avec la compétition espagnole?

Je ne sais pas encore très bien dire quelles sont les différences dans le jeu mais ce qui est sûr, c’est que les distances sont bien plus courtes qu’en Espagne. On peut se permettre de faire le trajet  le jour-même alors qu’il faut parfois voyager plus de six heures et donc partir la veille de match dans mon pays.

Quelles sont tes forces?

Je me considère comme quelqu’un qui travaille très dur et je dirais que c’est ma force. Je suis aussi un joueur puissant avec une très bonne technique individuelle.

Que veux-tu apporter à ton nouvelle équipe, Louvain, cette saison?

J’espère pouvoir partager ma mentalité de travailleur. Je vais joueur comme milieu donc j’espère faire progresser l’équipe en prenant les bonnes décisions et en faisant de bonnes passes.

Une semaine typique pour Ricardo Sanchez, c’est quoi?

J’ai des cours de langues le mardi et le jeudi. Je pense aussi à ma carrière et je vais donc à la salle de gym en matinée. Le soir, j’ai souvent entrainement avec l’équipe 1ère et le samedi, je coache certaines équipes de jeunes.

As-tu un rituel particulier avant chaque match?

J’en avais il y a quelques années mais plus maintenant. J’essaye de bien dormir la veille et de me réveiller en forme avec de bonnes sensations.

Quels sont tes modèles dans le hockey?

J’ai toujours admiré Santi Freixa. Non seulement pour son niveau de jeu mais aussi pour l’héritage qu’il a laissé derrière lui.

 

Bertrand Lodewyckx

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *