Les Red Panthers s'imposent à domicile contre la Grande-Bretagne

Belgique-Grande Bretagne 2-1

Nos Red Panthers affrontaient ce lundi soir à la Rasante la Grande-Bretagne, médaillée d’Or aux Jeux Olympiques de Rio pour une rencontre de gala, prélude de la demi-finale de World League qui se disputera au début de l’été dans le club bruxellois.

Le début de la rencontre correspondait à un match de gala avec un jeu plutôt fermé et deux adversaires qui s’observaient. Les Red Panthers rivalisaient totalement avec la Grande-Bretagne et lorsque le rythme s’accélérait, il manquait tout de même le dernier geste ou la bonne passe dans les 25. La première réelle incursion des Belges était menée par Alix Gerniers juste au début du 2e quart. Cinq minutes plus tard, Vandermeiren loupait son contrôle dans le cercle, sous la pression adverse. Les vingt premières minutes n’avaient accouché de presqu’aucune occasion franche et n’étaient franchement pas emballantes.

La rencontre allait pourtant s’animer dès la 25e minute. Weyns mettait alors un terme à une phase confuse en reprenant victorieusement un rebond pour donner l’avance aux Red Panthers. Seulement deux minutes plus tard, Gerniers centrait en revers d’un tir puissant. C’était au tour d’Ikeguwonu d’être au bon endroit. La gardienne repoussait et la défenseuse du Braxgata avait le bon réflexe pour pousser la balle au fond. Nos Red Panthers parvenaient à maintenir leur belle avance au score jusqu’à la pause. Weicker avait la main ferme sur un centre puissant une minute avant le coup de sifflet final.

Alors que la Belgique avait relativement dominé les débats en première période, c’était au tour de la Grande-Bretagne de prendre les choses en main lors des 3e et 4e quarts. Gerniers était néanmoins la première à alerter la gardienne mais son tir revers partait d’un angle trop fermé. Les médaillées d’or de Rio dominaient ensuite, sans pourtant trouver le chemin des buts, le dernier geste faisant souvent défaut, quand ce n’est pas la défense belge qui repoussait.

Le dernier quart était à nouveau dominé par la Grande-Bretagne et les Red Panthers reculaient de plus en plus bas. Elles n’étaient pourtant pas réellement inquiétées. Jill Boon frappait fort sur la gardienne dès le début de 4e acte mais sans réellement inquiéter la défense adverse. A huit minutes du terme, les Britanniques parvenaient enfin à trouver le chemin des buts, sur le seul pc de la partie (2-1). Le match se terminait sous les encouragements du public venu nombreux ce lundi soir à la Rasante et les Red Panthers pouvaient se féliciter d’une soirée réussie. « Nous étions un peu dans une sorte de mission séduction pour notre public. On voulait absolument faire preuve d’une attitude exemplaire en se donnant à fond et en jouant jusqu’au bout. Nous pouvons être fière de notre prestation », souriait Jill Boon. « La Grande-Bretagne est une très grosse nation et nous avons souvent du mal à contrer leur puissance physique, ce qu’on a réussi à faire aujourd’hui. On était présentes dans tous les duels et on peut clairement se baser sur ce match-ci pour continuer à progresser pendant les deux mois qui nous séparent de la demi-finale de la World League », concluait l’attaquante belge.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *