Le Racing déroule face au Watducks et obtient le ticket européen

Racing-Watducks 4-1

Racing : Gucassoff, Lootens, Harte, Rickli, Vanwetter, Meurmans, Truyens, Dalla Palma, Vanneste, Charlier, Boon puis Lambeau, Versluys, B.Gougnard.

Watducks : Vanasch, Charlet, Dumont, Van Marcke, Penelle, Cabuy, Kina, Dohmen, Panchia, Van Lierde, Masso puis Boccard, L.Capelle, Hilton, Sidler et Ghislain.

Les arbitres :  L.Dooms et F.Deneumostier.

Carte verte : 22’ Dohmen.

Les buts : 17’ S.Gougnard sur rebond de pc (1-0), 24’ Boon sur pc (2-0), 29’ Charlier (3-0), 44’ Boon (4-0), 65′ Hilton (4-1).

Après avoir mis le feu dès le début de la rencontre, pour finalement l’emporter 6-3, le Racing partait favori pour décrocher le ticket européen. Les Rats étaient d’ailleurs les premiers à créer le danger, grâce  à un débordement de Truyens, mais il manquait de présence uccloise dans le cercle. A la 5e, le Racing se procurait son premier pc, mais la phase ne donnait rien. Le Watducks connaissait le même sort à la 10e et il n’y avait pas beaucoup plus à signaler jusqu’à la fin du 1er acte. Les Ucclois s’offraient alors un double pc. La deuxième tentative était la bonne. Vanasch repoussait le sleep de Harte et Simon Gougnard était présent sur le rebond pour tirer entre les jambes du gardien waterlootois (1-0). « On avait à coeur de marquer le premier but pour enfoncer le clou et c’est ce qu’on a réussi à faire« , souriait Meurmans.

Le deuxième quart n’était pas beaucoup plus animé et mis à part les buts, il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. A la 24e, le sleep de Boon en pleine lucarne était imparable (2-0). « Avec le résultat d’hier, on savait qu’on devait bien défendre et inscrire des buts, mais on était trop fébriles sur les contres« , soulignait un Cabuy résigné. Cinq minutes plus tard, Truyens fixait son défenseur et tirait en plein sur Vanasch. La balle continuait sa route vers le but et Charlier se jetait pour inscrire le 3-0. Mis à part deux pc bien sortis par Gucassoff, le Watducks ne parvenait pas à créer le danger dans le cercle ucclois. « On a essayé d’ouvrir pour aller jouer en contre mais du coup, on encaisse. Un but, deux buts…« , expliquait Cabuy.

Dès la reprise, le Racing allait totalement asseoir sa domination face à un Watducks impuissant. A la 37’, Meurmans, intenable lors du 3e quart, débordait et cédait à Boon. L’international belge plaçait juste à côté. Ce n’était que partie remise parce qu’après des tentatives manquées de Dalla Palma et Versluys, Meurmans dribblait deux joueurs avant de délivrer l’assist parfait à Boon (4-0). Les Rats poursuivaient leurs offensives et Vanneste puis Dalla Palma manquaient la cible de peu. Le rythme de jeu baissait et seul le débordement de Kina apportait le danger dans le cercle du Racing.

Le dernier acte n’était plus emballant que le reste de la rencontre et le Racing déroulait sans difficulté, au contraire de son adversaire qui ne parvenait à combiner comme à son habitude. Gucassoff se mettait en évidence à dix minutes du terme en repoussant un sleep puissant. A la 65e, Rickli partait du milieu jusque dans le cercle waterlootois mais il perdait son duel contre Vanasch. Sur le contre, Hilton sauvait l’honneur du Watducks (4-1). Meurmans plaçait son revers juste à côté du but. La dernière occasion franche de la rencontre était pour le Wadu qui s’offrait un dernier pc. Gucassoff repoussait à nouveau. Le Racing décrochait méritoirement le ticket pour l’EHL. « C’est hier lors du premier quart qu’on perd. Peut-être qu’on a tout donné hier et que certains étaient fatigués physiquement aujourd’hui« , soufflait Cabuy, tandis que Meurmans soulignait l’importance de soigner le jeu devant les supporters.  » On ressent encore la déception de ne pas être en finale mais on voulait prouver que nous n’étions pas censés jouer cette 3e-4e place mais bien d’être en finale et j’espère qu’on l’a fait. C’était aussi important pour les supporters de décrocher ce ticket EHL« , concluait le milieu du Racing.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *