Nicolas Dumont avec l'équipe de France en Irlande!

On vient d’apprendre ta sélection pour l’équipe nationale française, tu comptes devenir international français?

En effet, il y a des chances que je devienne international français. Pour l’instant rien n’est officiel, je ne peux pas encore jouer pour un autre pays que la Belgique étant donné que j’ai disputé la World League 4 il y a deux ans avec les Red Lions.  Je dois donc encore attendre un an avant de pouvoir jouer officiellement pour un autre pays. Les matchs ici contre l’Irlande ne sont pas officiels et je peux donc accompagner l’équipe pour que le coach se fasse une idee de moi et que je me fasse aussi une idee de l’équipe pour pouvoir prendre une décision dans un futur proche.

Cela veut dire que vous fermez donc la porte aux Red Lions? 

Ce sont les Red lions qui m’ont fermé la porte en premier lieu. On ne m’a jamais donné l’opportunité d’y rester pendant une période suffisante pour pouvoir réellement prendre le rythme. J’ai fait de nombreuses apparitions dans le groupe mais sans jamais y rester dans la durée. Je n’en veux à personne et je suis conscient de ce qui me manquait et que mes études restent une priorité pour moi.

Quels sont les objectifs de l’équipe de France?

Les objectifs de l’équipe de France sont pour le moment très simples. Étant dans une année sans compétition, ils veulent continuer à travailler pour se rapprocher des Nations du top. Ils ont une équipe très jeune et pleine de potentiel comme on a pu voir lors de leurs récentes sorties. Ils ont donc naturellement en ligne de mire une remontée en Coupe d’Europe A, ainsi qu’une qualification pour la prochaine Coupe du monde.

Tokyo 2020,c’est un objectif envisageable ?

Je pense en effet que les jeux de Tokyo en 2020 sont dans la tête de nombreux joueurs de l’équipe de France. Maintenant, il y a pleins d’étapes à franchir avant de se projeter en 2020. Mais oui, pourquoi pas!

Ici en Belgique, tu comptes rester longtemps au Watducks ?
Si je restais en Belgique l’an prochain, j’aurais naturellement signé pour une ou plusieurs années supplémentaires au Waterloo Ducks. Mais ayant fini mes études, je compte profiter différemment de l’année 2016-2017. Je suis un grand fan de voyage et j’ai donc décidé d’aller jouer au hockey à l’étranger et de voyager l’an prochain, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *