Louvain peut remercier sa french touch

Louvain: Schoo Ians (6), Renaer (6), Deront (7), Santana (4), Sevestre (5), H.Genestet (7),  Quemada (8), Pangrazio (8), Garcia (7), Degroote (6), Maraite (7) puis Moreno (6), L.Willems (5), T.Genestet (6), Bourdeaud’hui (6) et T.Willems (6).

Les Universitaires ont douté jusque dans le dernier quart d’heure face à une équipe de Poznan brouillonne mais efficace lors de ses deux seules occasions de but.

Peu avant le quart d’heure, Garcia avait ouvert le score après un superbe effort individuel, ponctué par un obus en pleine lucarne (0-1). Mais Poznan égalisait sur un long flick dans le cercle, dévié au fond par l’attaquant, bizarrement esseulé dans le cercle (1-1). Les occasions de but se multipliaient pour Louvain pendant toute la première période mais les tentatives de Garcia, Maraite et les trois pc des Universitaires ne voulaient pas rentrer. Pire, Poznan prenait l’avance à la toute fin de la première période sur pc (2-1).

En seconde période, les hommes de Joeri Beunen poussaient mais ne trouvaient pas la solution face au dernier rempart polonais. Le 3e quart, totalement à l’avantage de Louvain ne voyait aucun but tomber. A la 46e Garcia trouvait la latte. On sentait que le but allait tomber pour les Universitaires.  Une minute plus tard, lors du 6e pc, Hugo Genestet sleepait sur le gardien et son frère Tom était bien placé au rebond pour la placer sous le gardien (2-2). Un but qui délivrait totalement son équipe, qui allait inscrire six buts en quart d’heure. Deront faisait le 2-3 à la 48e avant que Degroote ne trouve le poteau une minute plus tard.

Les dix dernières minutes allaient voir Louvain complètement se libérer tandis que son adversaire prenait l’eau de toutes parts. Un doublé de Willems, un sleep de Degroote et une volée revers de Bourdeaud’hui portaient le score à 2-7.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *