Louvain créé la surprise, la claque de la Gantoise

Louvain-Dragons 3-2
C’est LA surprise de ce premier week-end de compétition. Alors qu’elles s’étaient sauvées de justesse l’année passée, les Universitaires ont battu le Dragons de justesse pour entamer la saison de la plus belle des manières. La nouvelle recrue argentine, Agustina Albertario se mettait en évidence dans le 1er quart en donnant l’avance à Louvain (1-0). « Nous avons très bien entamé le match avec un bon premier quart. Mais le Dragons s’est bien repris par la suite », soulignait Margaux Paulus, qui ne pouvait qu’assister à la rencontre à cause d’une blessure. Roels, dès le début du 2e quart égalisait et malgré de nombreuses occasions de Louvain, le Dragons menait 1-2 à la pause. Au début du 3e quart, Rocio Gonzalez égalisait sur pc (2-2). La rencontre pouvait basculer dans un sens comme dans l’autre et c’est finalement Oliver qui offrait les trois points à Louvain dans les dernières minutes de la rencontre (3-2). Le Dragons s’offrait encore deux pc pour revenir au score mais les Universitaires l’emportaient à la surprise générale.
Gantoise-Parc 8-2
Les promues du Parc ont subi le difficile apprentissage de la division d’honneur pour leur première rencontre dans l’élite. Marie Goethals, encore l’année passée à la Gantoise, s’est retournée à huit reprises mais s’est également illustrée pour que le score soit moins sévère. « Nous avons fait une bonne préparation mais ce n’était pas un rendez-vous facile », expliquait Amaury de Woot, le T2 du Parc. « C’est difficile d’être prêt d’emblée face à un pareil niveau de jeu et le trio Chamberlain, Thownsend et Gerniers ». Il faut dire que les internationales de la Gantoise ont fait mieux que se mettre en évidence. Chamberlain a marqué cinq buts, Thownsend et Gerniers un et Vander Gracht était la première à déflorer le score après quelques minutes de jeu. A 3-0, Bruyneel offrait un bref espoir sur pc en revenant à 3-1 mais la déferlante adverse allait tout balayer sur son passage. Gerniers faisait 4-1 dans la foulée avant que Chamberlain et Thownsend n’alourdissent la marque à 6-1. La Sud-Africaine Chamberlain ajoutait deux buts à son escarcelle avant que Charles ne scelle le score à 8-2.
Malgré la claque reçue par les promues bruxelloises, le T2 du Parc n’en est pour autant trop inquiet pour le reste de la saison. « La vitesse de jeu était très élevée et l’absence de notre libéro n’a pas aidé mais je pense qu’on est loin d’être ridicules. L’équipe a tenu bon jusqu’à la fin et nous avons un bon ratio offensif de deux buts pour trois occasions ».
Héraklès-Bruges 3-0
Les Lierroises n’ont pas dû forcer leur talent pour venir à bout des promues brugeoises. Fremaux, Halle et Gunsons, trois nouvelles recrues, ont confirmé à leurs nouvelles couleurs qu’elles avaient fait le bon choix puisqu’elles ont chacune inscrit un but pour offrir les trois points à l’Héraklès.
Antwerp-Wellington 4-1
C’était l’une des affiches de la journée de dimanche. L’Antwerp s’est pourtant facilement débarrassé de son adversaire bruxellois sur le score de 4-1. « C’est une très belle victoire. Notre but aujourd’hui était surtout d’apprendre à jouer ensemble car il y a certaines joueuses qui sont arrivées cette semaine », expliquait Elodie Picard, la gardienne anversoise. A la pause, les locales menaient déjà 3-0 des œuvres de Petrea Webster à la 19e et un doublé de Goergie Parker à la 23e puis à trois minutes de la pause. L’Antwerp menait les débats jusqu’à la fin du 3e quart avec un nouveau but de Michelle Struijk à la 40e (4-0). Le Well a fini par trouver la solution dans le dernier acte mais il était trop tard pour revenir au score et les Uccloises sauvaient l’honneur pour sceller le score à 4-1. Malgré ce dernier but, l’Antwerp était pleinement satisfait de sa prestation. « Vu que c’était notre premier match, nous ne sommes pas mis de pression et ça nous a surement permis de bien gérer la rencontre en essayant de jouer de la meilleure manière possible, sans se soucier du score », concluait Elodie Picard.
Braxgata-Victory 3-1
Les championnes en titre, avec une équipe remaniée, se sont rassurées en venant à bout du Victory et en trouvant déjà de bons automatismes en seconde période. « Nous avons eu un peu du mal au début parce que nous avons quelques nouvelles dans l’équipe mais nous avons réussi à bien jouer ensemble et nous avons marqué trois buts en deux minutes », se félicitait Barbara Nelen. Les trois buts du Braxgata, signés Judith Vandermeiren et Erica Coppey, qui réalisait le doublé, permettaient aux Boomoises de prendre les trois points malgré le but de Contardi pour le Victory (3-1). La bonne préparation physique des joueuses du Brax a aussi permis à l’équipe de garder les trois points en fin de rencontre selon Barbara Nelen. « Nous étions plus ‘fits’ qu’elles et cela nous a aidé dans les dernières minutes du match ».

Bertrand Lodewyckx

Photo: Emma Van Mol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *