L’EHL arrive à point nommé

Non seulement pour les clubs engagés dans la compétition européenne, mais également pour les autres équipes qui pourront profiter d’une semaine de repos. Nos trois représentant à Amsterdam le weekend prochain (qui commence vendredi et se finit lundi), arriveront aux Pays-Bas en forme. Louvain n’a perdu de justesse que contre le Racing et le Braxgata depuis la reprise, et vient de surprendre le Beerschot, qui était l’équipe en forme de ce deuxième tour. Surtout que les nombreux internationaux, dont l’inusable Quemada, auront à cœur de redorer le blason de Louvain sur la scène européenne et de montrer le meilleur d’eux-mêmes à l’Europe entière. Les Ucclois du Léo, qui seront opposés aux champions européens en titre, n’ont, eux pas perdu depuis la reprise et n’ont concédé que deux matchs nuls, contre le Racing et face au Dragons. Mieux, les hommes de John Bessel ont trouvé la formule pour marquer et avec un Max Plennevaux en pleine forme, on peut s’imaginer à voir les buts tomber ce weekend. Notre dernier engagé, le Dragons, n’est plus le rouleau compresseur que l’on connaissait en première partie de saison, ce n’est un secret pour personne. Mais Denayer&cie arrivent toujours à Pâques au sommet de leur forme et sont capables de sortir de matchs d’anthologie. Surtout que leur  nul contre le Watducks les aura certainement quelque peu vexés.

Enfin pour les autres matricules du championnat belge, cette courte trêve permettra soit de reposer les esprits, soit de pouvoir travailler en pleine confiance. Les Rats n’ont jamais été aussi forts et pourront continuer à s’entrainer avec la confiance des leaders. L’Antwerp et la Gantoise vivront certainement cette semaine avec un peu plus d’entrain que s’ils avaient perdu leurs affrontements respectifs. Tout l’inverse de leurs adversaires du weekend (Pingouin et Daring), qui auront un peu plus de dix jours pour trouver la bonne formule. Enfin, le Beerschot nous confiait qu’il leur fallait une pause, après plusieurs rencontres éprouvantes tandis que l’Héraklès et le Braxgata réfléchiront à ce qui n’a pas fonctionné lors de leurs défaites hier.

Pour une fois, le calendrier arrange tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *