Le White Star en tête de la division d'honneur en salle

Les Shérifs ont pris la place de leader après une journée de championnat grâce à leur double victoire, sur le Léopold (3-6) et sur la Gantoise (8-5). L’équipe emmenée par Grégory Gucassoff notamment, n’a peut-être pas affronté les plus grosses équipes de la division mais peut entrevoir la suite de la compétition avec confiance. Juste derrière le White Star, on retrouve l’Amicale Anderlecht, qui était opposée aux mêmes adversaires et qui a également rendu une copie parfaite (7-5 contre la Gantoise et 3-1 face au Léo).

Mais l’affiche que tout le monde attendait lors de cette première journée organisée à l’Andenne Arena, dont la surface était, de l’avis de tous, trop glissante, opposait les deux ténors de la salle, à savoir Namur et le Racing. Avant cette rencontre, Louvain avait facilement battu un Watducks (7-3) composé majoritairement par les jeunes du club.

Dix mois après avoir concédé le titre aux Ucclois, Namur entamait la rencontre tambour battant et Vandiest trouvait déjà le but après deux minutes de jeu. Zilg, l’un des deux Allemands du Racing, ripostait à la 7′ sur pc (1-1). On sentait bien qu’il s’agissait d’une rencontre de reprise et les deux équipes manquaient d’agressivité. Le Racing dominait légèrement la partie mais Namur se montrait diablement efficace et menait 4-2 à la pause. Pokorny et Jacob sur pc puis Wyss Chodat faisaient 4-1 avant que Boon n’adoucisse le score juste avant la pause. L’international belge poursuivait sur sa lancée à la reprise en inscrivant deux nouveaux buts en deux minutes (4-4). A dix minutes du terme, Versluys permettait même aux Rats de mener pour la première fois de la partie (5-4). Pokorny égalisait trois minutes plus tard sur pc (5-5). On se dirigeait alors vers un match nul mais Buchet se distinguait à la 34′ en marquant le 6-5. Le gardien du Racing s’illustrait en fin de rencontre pour préserver la victoire grâce à trois arrêts de suite, dont un beau réflexe du stick pour empêcher la balle de rentrer au fond.

Après cette défaite frustrante, Namur enchaînait face à Louvain et était étonnamment battu jusqu’à 40 secondes du coup de sifflet final. Les deux équipes ne parvenaient pas à se départager jusqu’à dix minutes du terme. Le score était alors de 4-4. Après un premier but de Neuprez (5-4), Tommy Willems partait rapidement en contre à la suite d’une tranversale de Vandiest et trompait le gardien (6-4). Reynaud sortait alors quelques beaux arrêts mais Vandiest à la 38′ puis Wyss Chodat à quelques secondes de la fin du match parvenaient à arracher le match nul (6-6).

La dernière rencontre opposait le Watducks au Racing. Grands favoris de la rencontre, les Ucclois n’ont pas eu trop de mal à vaincre les Canards (6-4), dont quatre buts de Boon.

Grâce à leur 6/6, les champions en titre ne doivent leur 3e place qu’à leur moins bon goal average que le White Star et l’Amicale Anderlecht, tandis que Louvain pointe à une intéressante 4e place avec quatre points.

Tous les résultats:

matchs-salle-5-12

Le classement:

classement-salle-5-12

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *