Le Well tient sa première victoire, les promues se neutralisent

Chaque lundi, retrouvez sur Tip-In le résumé complet du weekend de championnat dames. Tous les buts, les résumés et les réactions.

Gantoise-Pingouin 3-1

La Gantoise, après avoir disputé deux rencontres relativement aisées face aux deux promues, avait plus fort à faire face au Pingouin. Gerniers &cie ont même été surprises dans les cinq premières minutes de la rencontre puisque Weicker ouvrait le score pour les Nivelloises (0-1). Un but qui aura eu le don de réveiller la Gantoise, qui prenait petit à petit possession du jeu et terminait le 1er quart avec deux buts au compteur, signés Van der Gracht et Gerniers (2-1). « Nous étions plus fortes et nous nous créons plus d’occasions que notre adversaire. On n’a pas forcément été très lucides dans le cercle mais elles ont très bien défendu et la gardienne du Pingouin a sorti beaucoup de balles », confiait Alix Gerniers, dont l’équipe devait attendre la dernière minute pour se mettre définitivement à l’abri (3-1). Grâce à cette victoire contre un adversaire plus coriace que Bruges ou le Parc, les Gantoises confirment leur bon début de saison. « Le Pingouin a vraiment une bonne équipe. L’année passée, dans le même cas, le match se serait terminé sur un nul alors que nous y avons cru jusqu’au bout cette fois-ci. Notre saison commence réellement dimanche contre le Wellington», lançait Gerniers.

Antwerp-Dragons 1-0

Le Dragons, en difficulté depuis le début de la saison, se déplaçait à l’Antwerp, auteur d’un sans-faute avec des victoires contre le Wellington puis le Victory. Logiquement, les locales dominaient la première période et monopolisaient la balle pendant les deux premiers quarts. L’Antwerp ne parvenait pourtant pas à trouver la faille dans la défense du Dragons, en net progrès par rapport à la semaine passée. « On joue de mieux en mieux. Nous aurions même pu aller chercher quelque chose », soulignait Laura Patriarche. Les Braschaatoises s’offraient en effet quelques occasions franches en 2e période mais c’était pourtant leur adversaire qui prenait l’ascendant à la fin du 3e quart. Du Plessis, encore au Dragons l’année passée, plaçait son sleep au fond du but pour donner l’avantage à l’Antwerp (1-0). Le score n’allait pas bouger jusqu’à la fin du temps réglementaire. «C’est mérité», reconnaissait humblement Patriarche. « C’est décevant de faire un 0/9 pour commencer la saison mais nous avons une équipe fort jeune avec plusieurs nouvelles et sans une joueuse au milieu qui peut faire tourner une rencontre. D’un côté cela nous manque, mais c’est également positif d’avoir un groupe homogène. Nous devons encore améliorer notre communication sur le terrain, surtout en défense. On commence également à se trouver », expliquait l’ex-internationale. « Les ambitions ne sont pas pour autant revues à la baisse. Nous visons toujours le Top 4 et les autres équipes du championnat devront se méfier de nous ».

Louvain-Braxgata 1-2

Le Braxgata est certainement l’une des équipes en forme de ce début de saison. Les championnes en titre l’ont à nouveau prouvé en venant à bout d’une équipe de Louvain qu’on n’attendait peut-être pas à un si bon niveau. Malheureusement pour les Universitaires, Bonastre et Fobe donnaient l’avance au Braxgata (0-2) et seule Van Lindt trouvait la faille dans la défense visiteuse pour sauver l’honneur (1-2).

Héraklès-Wellington 1-2

Le Wellington monte petit à petit en puissance depuis le début de la saison. Vaincue à l’Antwerp puis auteur d’un match nul contre le Watducks, la nouvelle équipe d’Anouk Raes l’a emporté à la dernière minute du match en proposant un bon niveau de jeu, mais en manquant cruellement de réalisme en zone de conclusion. Broccoli était la première à ouvrir le score sur pc lors du 2e quart alors que l’Héraklès égalisait dans le 3e acte, sur un stroke totalement injustifié selon Anouk Raes. Le Well parvenait à arracher les trois points en toute fin de match grâce à Rezette pour repartir de Lierre avec une victoire méritée. « Nous avons bien joué et vraiment dominé le match. Il y a eu quelques minutes de flottement de temps à autre mais on doit vraiment marquer plus. Nous avons eu 8 pc et on en marque un seul », soulignait Raes.

Watducks-Victory 4-3

Malgré une relative domination dans le jeu, les dames d’Arnaud Massaert n’ont jamais réellement été à l’abri face à un adversaire coriace. Joanne Peeters déflorait la marque sur pc avant que le Victory n’égalise. Peeters remettait la mise sur pc pour redonner l’avance aux Waterlootoises, qui allaient même mener 3-1. Mais très rapidement, leur adversaire revenait à un but des œuvres de Charlotte De Vos, qui plaçait magnifiquement en pleine lucarne après un joli solo (3-2). Le match avait jusque-là vu les deux équipes surtout procéder en contre, sans toutefois amener de gros danger. Les locales s’offraient une avance de deux buts mais le Victory réagissait à nouveau très vite grâce à une belle déviation (4-3). Il restait alors un peu moins de dix minutes à jouer mais le Watducks décidait alors de ne rien céder et conservait son avance jusqu’à la fin du temps réglementaire. «Notre jeu n’était pas toujours très beau et nous avons pas mal de difficultés à sortir de défense mais notre attitude et notre mentalité, surtout en fin de match, était bonne», résumait Cavenaille.

Parc-Bruges 1-1

Une mi-temps partout et un but partout, c’est comme cela que l’on pourrait résumer l’affrontement entre les deux nouvelles équipes de division d’honneur. De Dauw était la première à ouvrir le score juste avant la pause (0-1). Raddoux, à quelques minutes du terme, tenait enfin l’égalisation grâce à un flat puissant sur pc. Les deux équipes s’en voudront certainement de ne pas avoir pris trois points déjà très importants pour la course au maintien.

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

Suivez-nous également sur les réseaux sociaux:

facebook_logo-7 logo-insta twitter-logo-square

Photo: Marc Lequint

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *