Le Watducks remporte le derby brabançon

Watducks- Pingouin 4-0

Les troupes d’Arnaud Massaert ont parfaitement entamé le championnat en s’imposant 4-0 à domicile face au Pingouin. Si les Nivelloises ont été loin d’être ridicules, elles ont manqué de réalisme dans le cercle. Tout l’inverse de Waterlootoises qui ont fait preuve de beaucoup d’intelligence et de sang-froid en zone de conclusion.

Après seulement trois minutes de jeu, Sinia, la nouvelle recrue du Watducks, déboulait du milieu de terrain dans le cercle et forçait le premier pc de la partie. Joanne Peeters sleepait dans le coin droit du but et donnait déjà l’avance à ses nouvelles couleurs (1-0). Les dix premières minutes de la rencontre étaient dominées par le Watducks, qui pénétrait plusieurs fois dans le cercle adverse. Mais sous l’impulsion notamment d’Hélène Delmee, le Pingouin prenait le jeu à son compte jusqu’à la fin du 1er quart, sans succès. La finition n’était pas au rendez-vous. « Tant défensivement qu’offensivement, c’est ce qui a fait défaut aujourd’hui », regrettait Delmee.

Le deuxième quart voyait les deux équipes se neutraliser et la majorité du jeu se déroulait dans le milieu de terrain. Le Watducks se procurait tout de même trois pc, contre un pour les Nivelloises. Weicker alertait d’Hooghe d’un tir revers mais la gardienne repoussait la balle sans difficulté tandis que les locales se créaient quelques occasions franches. Le marquoir ne changeait toutefois pas jusqu’à la pause.

Le 3e acte était certainement le moins passionnant à regarder avec peu de danger dans les deux cercles. Le Watducks s’offrait néanmoins trois pc, un seul était couronné de succès. Peeters plaçait la balle exactement au même endroit que son premier but (2-0). Le Pingouin, sans être ridicule, ne parvenait pas à trouver la faille contre une défense bien regroupée. «Elles n’ont pas eu beaucoup d’occasions, c’est la preuve qu’on domine tout de même la rencontre », soulignait Cavenaille. Les coéquipières de l’internationale belge poursuivaient leur travail offensif et le dernier quart était marqué par les nombreuses occasions des Waterlootoises. A la 55e, Gose était bien placée devant le but pour dévier la balle dans le but vide (3-0). Le Watducks avait désormais une avance confortable et après des tentatives de Smeekens, Raymaekers et Gose, Ronquetti scellait le score à trois minutes du terme. Comerma était à la base de l’action grâce à une passe puissante pour Ronquetti, qui laissait à Sinia. La Red Panther combinait avec Gose qui centrait intelligemment vers Ronquetti, qui n’avait plus qu’à pousser la balle au fond (4-0).

Malgré cette défaite, les Nivelloises ne paniquent pas et sont loin de dramatiser les trois points perdus. « On a vraiment su faire notre jeu et appliquer la tactique. Il y a encore quelques erreurs qui font qu’on prend des contres. Mais nous sommes une nouvelle équipe et ce match est prometteur je pense », expliquait Delmee tandis que Cavenaille se félicitait de la patience de son équipe. «Nous voulions peut-être un peu trop vite aller vers l’avant en 1ère mi-temps et on a corrigé cela en 2e période. Cela a payé en fin de match ».

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *