Le Watducks arrache la victoire à domicile

Watducks-Dragons 4-3

Watducks : Vandenbroucke, Charlet, Dumont, Boccard, De Saedeleer, Kina, Cabuy, Dohmen, Panchia, L. Capelle, Van Lierde puis Penelle, Van Marcke, Hilton, Masso et Ghislain

Dragons : L.Van Doren, Denayer, Hendrickx, Van Bockrijck, Celis, Rubbens, Van der Putten, Verheyen, Raes, Luytens, Briels puis Geers, Rombouts, Stevens, Dierckens et Thys.

Arbitres : MM.V.Loos et A.Zimmer

Carte verte : 17’ De Saedeleer.

Cartes jaunes : 67’ Briels, 68’ Denayer

Les buts : 7’ Penelle (1-0), 29’ Hilton sur rebond de pc (2-0), 33’ Dumont (3-0), 39’ Raes (3-1), 49’ Briels (3-2), 52’ Denayer sur stroke (3-3), 58’ Boccard sur pc (4-3).

Une semaine après sa défaite surprise contre l’Orée, le Watducks avait fort à faire à domicile contre le Dragons, les leaders au classement. A vrai dire, peu auraient parié sur une victoire des Waterlootois à l’aube de la rencontre

Les Canards étaient pourtant les premiers à trouver le chemin du but. Après quelques incursions infructueuses des visiteurs, le Watducks  pénétrait pour la première fois dans le cercle adverse. La première était la bonne puisque Penelle déviait un tir de Masso au fond du but (1-0). Le premier quart était équilibré et les occasions franches étaient rares. A la 12’, Penelle était tout près du doublé après un arrêt de la fesse de Van Doren. Panchia tentait sa chance juste avant la fin du 1er acte, mais son envoi était trop mou.

Sans réellement dominer son adversaire dans le jeu, le Watducks allait prendre une avance confortable avant la pause. Efficaces en zone de conclusion, les troupes de De Grève portaient le score à 3-0 à la mi-temps. Mis à part un duel manqué par Briels et un pc en fin de mi-temps, le Dragons n’inquiétait pas la défense locale. Six minutes avant la pause, Boccard sleepait droit vers le but et Hilton était au bon endroit pour dévier la balle au fond (2-0). Le Watducks parachevait sa bonne première mi-temps par un but de Dumont. L’international français surgissait au point de stroke après que Penelle ait joliment dévié la balle vers la zone dangereuse. « Quand on porte le maillot du Dragons, il faut se donner à fond et nous n’avons pas eu cette attitude en première mi-temps », regrettait Denayer.

La fin de la première mi-temps sonnait le début de la révolte du Dragons, qui allait poursuivre sur sa lancée dès la reprise. A la 39e, Raes receptionnait parfaitement une longue passe de Denayer et plaçait ensuite la balle sous Vandenbroucke (3-1). Dix minutes et une reprise de volée de Penelle juste à côté plus tard, Thys trouvait Briels en bord de cercle. L’attaquant frappait la balle fond et permettait au Dragons de revenir à un but (3-2). Juste avant la fin du 3e quart, le Dragons s’offrait deux pc. La seconde phase se transformait en pc, Penelle stoppant la balle devant la ligne avec son corps. Denayer ne laissait aucune chance à Vandenbroucke (3-3). « Personne dans l’équipe n’a commencé à paniquer, nous sommes restés calmes et sereins et ça a payé », expliquait Kina à l’issue du match.

Après un 3e quart difficile, le Watducks sortait la tête de l’eau et à douze minutes du terme, Boccard trouvait la faille sur pc pour redonner l’avance à son équipe (4-3). Malgré quelques occasions, le Dragons ne parvenait pas à revenir au score et prenait même deux cartes jaunes dans les dix dernières minutes. Willems décidait de sortir le gardien mais cela ne changeait rien et le Watducks sortait vainqueur d’une rencontre très serrée. «On a pas été assez durs dans les duels et dans le cercle. Les erreurs qu’on fait, on ne peut pas se les permettre dans des matchs comme ça », soulignait Denayer. Une semaine après avoir perdu contre les promus, les Canards l’emportaient contre les leaders et champions en titre. « On a beaucoup travaillé défensivement cette semaine. Nous n’avons jamais douté, même lorsqu’ils sont revenus au score », concluait Antoine Kina.

Bertrand Lodewyckx

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *