Le spectacle à l'honneur

Cette saison, qu’on annonce comme la plus relevée de l’histoire de notre championnat, a d’ores et déjà démarré sur les chapeaux de roue. On doit bien vous avouer qu’une pointe d’excitation est montée lorsque l’on a entendu le premier coup de sifflet des arbitres, signifiant le début d’une saison passionnante et toujours plus compétitive.

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que les spectateurs ont été gâtés avec une moyenne de sept buts par match et la moitié des rencontres qui se sont terminées avec un seul but d’écart. Bref, cette nouvelle année de hockey promet, même s’il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions sur le reste de la saison.

Difficile aussi de prédire qui se disputera le titre et qui devra se battre pour éviter la montée. On a déjà pourtant pu apercevoir certains indices, à l’instar du Wellington à qui on promettait une saison difficile, ce qui semble se confirmer avec cette lourde défaite. La large victoire du Watducks est excellente pour la confiance mais il est encore prématuré d’affirmer que les Waterlootois vont retrouver le niveau de jeu qui leur a permis de décrocher plusieurs titres. A vrai dire, la seule rencontre qui a réellement confirmé les impressions d’avant saison est la victoire de l’Orée contre l’Antwerp. Les Woluwéens ne sont pas venus pour faire l’ascenseur. Et malgré un match serré, les troupes de Zoulou Brulé ont prouvé qu’ils pourraient bien rapidement se dégager de la zone rouge, alors que l’Antwerp, malgré ses quelques renforts de renom, semble avoir un effectif trop juste et pas assez équilibré pour rester dans le Top 8.

Reste au moins une certitude pour un club. Le Daring a réalisé une affaire en or en recrutant Nic Woods, qui fait déjà l’unanimité, tant chez les supporters que dans les médias. Le jeune Néo-Zélandais est le métronome de la défense, son jeu est sûr et il a déjà beaucoup d’expérience à seulement 21 ans. « C’est tout simplement un des meilleurs jeunes au monde« , souriait Tanguy Cosyns après sa victoire contre le Léopold. Et si l’une des futures stars du hockey mondial a décidé de poser ses valises dans notre championnat, ce n’est pas dû au hasard.

Qu’on ne s’y trompe plus, la compétition belge est bien l’une des plus relevées au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *