Le rêve olympique continue

Favoris de ce quart de finale contre l’Inde, 5e mondiale, les Red lions, qui avaient battu les Indiens lors de leurs cinq derniers matchs, se sont fait peur avant de dérouler en seconde période. Grâce à cette place en demi-finale, contre l’Australie ou les Pays-Bas,  les Belges sont d’ores et déjà assurés de faire mieux qu’à Londres.

Le premier quart temps était surtout marqué par la volonté des deux équipes de ne pas montrer de faille à leur adversaire. L’Inde se montrait pourtant déjà dangereuse lors des deux premières minutes de match. Van Doren devait sortir un centre avant que Vanasch ne repousse un tir revers à la 2e. Boon recevait une carte verte à la 4e. Son absence ne portait préjudice aux Red Lions qui reprenaient le jeu à leur main, mais le bloc défensif adverse était bien regroupé. A la 8e et après une interception de Cosyns, Truyens décalait le Molenbeekois à droite du goal mais l’attaquant loupait son contrôle. Les Belges jouaient patiemment et imposaient un press efficace aux Indiens. A la 13e, Dockier recevait la balle à hauteur du point de stroke mais le gardien sortait bien et repoussait la balle de ses guêtres. En fin de quart temps, un premier centre inquiétait la défense belge mais Boccard sortait la balle en touche. Sur la remise en jeu, l’Inde procédait à nouveau avec une passe puissante dans le cercle. Akashdeep, placé juste devant Vanasch, déviait la balle au fond (0-1).

De retour sur le terrain après une courte pause, les deux équipes mettaient une grosse pression sur les défenses, qui éprouvaient des difficultés à sortir de leur moitié de terrain. Les Red Lions dominaient en terme de possession de balle mais ne trouvaient que trop rarement les attaquants. La Belgique n’avait d’autre choix que de tourner autour de la défense indienne, toujours bien regroupée. Une équipe indienne qui se montrait dangereuse essentiellement en contre. A la 23e, le tir d’Akashdeep passait tout près de la cage de Vanasch. Les Red Lions dominaient totalement lors des cinq dernières minutes et cherchaient le pc, mais l’Inde ne concédait rien, ou presque. Dohmen déviait un centre venu de la droite mais le gardien s’interposait brillamment. A une minute de la fin, les Belges étaient enfin récompensés et s’offraient leur premier pc. Le sleep de Luypaert était malheureusement dévié par le premier sorteur. La Belgique rentrait au vestiaire sans but mais avec de meilleures intentions qu’en début de match.

Les Red Lions, encouragés par leur bonne fin de première période, attaquaient la seconde période tambour battant. A la 31e, Briels se retrouvait devant le gardien mais la mettait sur son sabot avant de placer au-dessus. Deux minutes plus tard, Truyens récupérait dans la moitié indienne. Van Aubel changeait de côté et passait à Dockier qui partait seul, feintait la passe, soulevait la balle et tirait instantanément dans le but (1-1). La Belgique poursuivait son travail de sape et s’offrait plus d’incursions dans le cercle que lors du 1er quart. Peu après la 40e minute de jeu, Stockbroekx tirait puissamment mais la balle était repoussée par la défense. En fin de quart, l’Inde tentait de gagner du temps mais perdait la balle dans ses 25. Charlier centrait en revers et Dockier plongeait magnifiquement pour dévier la balle dans le plafond. Imparable ! (2-1).

Le dernier quart était de la même facture. Les Indiens ne se montraient dangereux qu’en contre et par des centres lointains tandis que les Red Lions continuaient à montrer un visage conquérant. Blessé seulement quelques jours avant ce quart, Boon se redonnait confiance en marquant un beau dernier but. L’attaquant recevait la balle aux 25 et passait deux joueurs avant de tirer dans le coin droit du but (3-1). Malgré quelques dernières frayeurs en fin de match et la sortie du gardien indien à dix minutes du terme, il était écrit que les Belges se qualifieraient pour les demis et on pouvait entendre les supporters chanter alors que les dernières secondes défilaient sur le marquoir. Le rêve olympique continue pour les Red Lions !

Bertrand Lodewyckx

One Comment on “Le rêve olympique continue”

  1. Van Neer

    Bon les gars, tous les participants au Challenge Ch Van Neer de pétanque ont été ravis que l’on accélère les parties pour voir le match. Peut vous dire qu’on ne l’a pas regretté. Bravo quand et contre qui le prochain?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *