Le retour de Nick Haig à l'Héraklès au Top, les absences dûes à la World League font un flop

Top 3

  1. Le retour de Nick Haig à l’Héraklès. Michel Schuermans l’a annoncé officiellement à ses joueurs hier, Nick Haig, déjà passé plusieurs saisons chez les Lierrois est de retour à l’Héraklès. Le défenseur néo-zélandais, 200 sélections avec les Black Sticks et âgé de 30 ans apportera de la stabilité dans une arrière garde déjà très solide cette saison et dirigée par Xavier Reckinger. Ce dernier est annoncé depuis plusieurs semaines comme T1 au Racing mais du côté de l’Héraklès, on précise que le départ de Reck n’est pas encore certain.
  2. Des nouveaux buteurs et des jeunes qui se montrent. Le vivier de la division d’honneur ne cesse de grandir et chaque semaine, ce sont des nouveaux jeunes qui confirment leur excellente saison ou font leurs premières apparitions en équipe fanion. Au Racing, Weyers a marqué son premier but de la saison, tout comme Englebert avec le Léopold, alors que Basile Vermylen, tout juste 17 ans a disputé ses premières minutes avec les Rats. C’était également le cas d’Elias de Paepe notamment avec Louvain. La relève est assurée.
  3. La santé d’Arnaud Flamand. Les spectateurs présents à l’Orée ont cru au pire lorsqu’un tir puissant de Max Plennevaux venait heurter le cou du gardien woluwéen de plein fouet. Après quelques soins, il reprenait sa place dans son but. Avant de s’écrouler à nouveau, victime d’un malaise. Arnaud Flamand, parti en ambulance, a tenu à rapidement rassurer tout le monde lors de sa sortie de l’hôpital. Il s’en tire avec une contusion mais ses cervicales n’ont pas été touchées.

Les images de la rencontre : http://www.rtbf.be/sport/autres/hockey/detail_flamand-completement-k-o-apres-une-balle-dans-la-gorge-face-au-leopold?id=9558776

Flop 3

  1. Les absences dûes à la World League. Dumont et Charlet au Watducks, Lockwood et Dallons à Louvain, Harte au Racing, Kotulski au Wellington et Dominik Uher au Daring, les joueurs absents sont nombreux dans notre championnat. Si cela n’a pas spécialement porté préjudice au Watducks et au Wellington, les absences à Louvain ont peut-être joué dans la balance ce dimanche alors que la défense du Racing avait été une nouvelle fois remaniée en l’absence, notamment, de Harte. Au Daring, Uher n’était pas de retour ce dimanche alors que l’Autriche ne jouait plus qu’un match de classement. Le sélectionneur a refusé de laisser partir l’Autrichien et cela a fait sérieusement grincer des dents au Daring, lorsqu’on connaît l’efficacité du défenseur sur pc.
  2. Un mercato de plus en plus tôt dans la saison. Que les clubs veuillent s’assurer de pouvoir s’offrir les services des meilleurs éléments de notre championnat est tout à fait logique. Il est malheureusement devenu indispensable de contacter et de négocier avec les joueurs dès la reprise. Les clubs sont alors obligés de communiquer officiellement, notamment via une conférence de presse comme l’a intelligemment fait le Watducks, pour ne pas laisser les rumeurs se propager. Même si l’on croit tout à fait en l’honnêteté des joueurs, il sera difficile de faire taire les mauvaises langues si un joueur affronte son futur club. Surtout s’il y a de l’enjeu. Les négociations et les transferts font désormais partie du hockey belge. C’est inévitable. Il faudrait maintenant penser à établir rapidement des règles claires.
  3. Le Daring. Le club molenbeekois est à nouveau présent dans le Flop 3. Face au Braxgata, les hommes d’Herman ont manqué d’inspiration et ont parfois oublié de jouer collectivement. La sanction est tombée et les Molenbeekois sont repartis bredouilles pour la 4e fois depuis la reprise. En cinq matchs, le Daring n’a pris que trois points. C’était contre le Wellington….

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *