Le Racing remporte son huitième titre en dix ans!

Une fois de plus, Namur et le Racing s’affrontaient en finale du championnat indoor. Près d’une décennie que les deux clubs se partagent le titre, avec tout de même un net avantage pour le Racing (7 titres à 2). L’affiche avait évidemment attiré la foule au Spiroudôme et les spectateurs n’allaient pas être déçus par une rencontre très intense et finalement remportée de justesse par les Ucclois du Racing.

Après seulement 40 secondes de jeu, Buchet avait déjà tenté sa chance et Cornillie avait touché le poteau. Le départ tonitruant du Racing allait rapidement être récompensé puisque Charlier, sur un assist de Boon, ouvrait le score à la 3e d’un joli revers dans le plafond. Le Racing était nettement supérieur pendant les dix premières minutes de la rencontre et Namur n’avait su que s’offrir un pc jusque là. Mais le match s’équilibrait ensuite et Namur égalisait à la 13e sur un stroke de Jacob avant que Vandiest ne permette, sur pc, aux vice-champions en titre de prendre les devants au quart d’heure (2-1). Boon répliquait sur stroke à la 17e pour rétablir l’égalité (2-2). Le score ne changeait plus jusqu’à la fin d’un premier acte spectaculaire et très engagé physiquement.

Dès la reprise, la rencontre repartait sur des bases très rapides. La balle fusait d’un cercle à l’autre et l’intensité ne baissait absolument pas. Après un contre rapide, Buchet forçait un pc que Boon transformait d’un sleep rageur (2-3). Le tournant du match selon Gaby Garreta. « Ce but nous fait mal et ils font rapidement 2-4 après.  C’est difficile de revenir au score. Il nous a manqué 30 secondes en fin de match pour égaliser« , regrettait l’attaquant namurois.

Les Escargots étaient loin de baisser les bras et le match était toujours aussi disputé mais les gardiens sortaient quelques beaux arrêts pour maintenir le suspense. Le Racing devait alors s’en remettre aux pc et à son buteur fétiche sur l’exercice, Tom Boon, pour s’offrir une avance de deux buts à cinq minutes du terme (2-4). Namur décidait alors de sortir son gardien. La tactique ne portait pas ses fruits puisque Charlier marquait dans le but vide pour porter le score à 2-5. Dans la foulée,  Namur s’offrait deux pc, presque de suite. Le premier était placé dans la lucarne par Pokorny (3-5), le second était manqué. Les Escargots s’offraient encore deux opportunités sur pc dans la dernière minute mais la balle ne voulait pas rentrer au fond du but. Vandiest marquait un dernier goal à neuf secondes de la fin (4-5), mais il était trop tard et c’est toute l’équipe du Racing qui se précipitait au milieu du terrain pour célébrer ce 8e titre en dix ans!

Thibault Cornillie, son fils dans les bras et le sourire aux lèvres pouvait savourer son 8e trophée personnel.  » Je suis le seul, je pense, à avoir les 8. On en rigolait avant le match mais c’est vrai que j’en suis assez fier« , confiait Runje. « Notre saison n’a pas été facile parce que toutes les autres équipes jouent mieux.  La nouvelle formule du championnat est vraiment super.  Les phases arrêtées ont été très importantes aujourd’hui et on a la chance d’avoir Tom (Boon Ndlr) avec nous. C’était une finale très tendue et l’une des plus disputées de ces dernières années », soulignait  un Cornillie ravi d’avoir une fois de plus remporté le titre de champion de Belgique en salle.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *