Le mercato de l'Orée n'est pas fini!

L’Orée a déjà frappé fort sur le marché des transferts en recrutant Alex de Paeuw, Jérôme Dekeyser, Charles Masson, et depuis hier, Arnaud Flamand. Le mercato des Woluwéens n’est pourtant pas encore terminé. Selon nos informations, le club serait en contact avec un défenseur du Beerschot et un ex-international du Daring. De quoi arriver en Division d’Honneur avec des belles intentions. Tour d’horizon avec Zoulou Brulé, le coach des Oréens.

Arnaud Flamand était déjà suivi par l’Orée où le transfert s’est fait parce que l’opportunité s’est présentée ?

On a fait d’abord les transferts les plus importants pour le groupe, tout en sachant qu’il faudrait nous renforcer avec un gardien parce que le gardien qu’on a (Remy Perez, 22 ans Ndlr), a du potentiel mais sans être sûr qu’il tienne toute une saison en DH. On avait pris contact avec deux gardiens, un étranger et un belge. Après ce qu’il s’est passé au Watducks, on s’est plus ou moins contacté mutuellement, on s’est rencontrés, on a bien discuté et on a trouvé un terrain d’entente.

Nous avons pu lire dans la presse qu’il avait signé pour une saison, il ne voulait pas s’engager pour plus longtemps ?

Non, nous avons signé pour trois saisons. Tous nos transferts ont signé pour trois ans puisqu’on veut faire un projet à long terme avec l’Orée et nous sommes en train de mettre les moyens pour cela.

Quels éléments du projet ont séduit les futurs joueurs de l’Orée ?

L’Orée est un club formateur et reconnu dans le monde du hockey mais beaucoup de joueurs sont partis. Lorsqu’on énumère tous les joueurs formés à l’Orée, on peut bâtir une équipe qui joue le top du classement, voire une demi-équipe nationale. Alex de Paeuw et Jérôme Dekeyser ont déjà tout gagné et ils voulaient rendre la pareille au club qui les avait formés. C’est un peu un retour aux sources pour eux, avec un projet derrière et une jeune équipe qui a du potentiel. Il manquait des leaders et de l’expérience. Et puis Charles Masson était un profil qui nous intéressait depuis deux saisons. Lui aussi était intéressé par le projet et par les responsabilités et le temps de jeu qu’on pouvait lui donner.  Ces transferts nous permettent d’afficher nos ambitions et de montrer que l’Orée sera bien présente l’année prochaine en DH. L’année passée, on a montré des belles choses et on est passé tout près du maintien. Le potentiel est là et en rajoutant ces renforts, on va faire quelque chose de bien.

Presque toutes les lignes ont été renforcées, sauf la défense. Recherchez-vous encore d’autres renforts ?

Oui, nous avons comme objectif de trouver un ou deux défenseurs pour l’année prochaine. On verra bien  ce qu’on arrive à trouver. Un profil expérimenté est toujours plus intéressant mais on se rend compte que trouver des attaquants et des milieux, c’est facile. Mais nous sommes en manque de défenseurs en Belgique, il faut s’en rendre compte et ce n’est pas si évident de trouver cela. Et les joueurs étrangers, c’est toujours un peu compliqué.

Avec autant d’arrivées, va-t-il y avoir des départs ?

Non, nous aurons un noyau large avec les renforts,  mais  les joueurs savent que le club et le staff sont ambitieux. C’est clair que cela ne va pas être évident pour certains, mais c’est le jeu. Peut-être qu’il y en a qui arrêteront ou qui baisseront les bras, mais ceux qui y arriveront participeront à un beau projet.

Avec les moyens mis en œuvre par le club, l’Orée va-t-elle viser un petit plus que le maintien la saison prochaine ?

Lorsqu’on observe ce qu’il s’est passé les cinq dernières années, le principal pour les montants est de se maintenir et peu y sont arrivés. Ce sera notre première mission mais c’est évident que les joueurs et le staff sont ambitieux. Si nous pouvons jouer plus haut, tant mieux, mais allons étape par étape.

 Si l’Orée parvient rapidement à atteindre le Top 6 voir plus haut, on rêve peut-être de voir revenir des joueurs comme Van Aubel, Boccard ou Cabuy ?

Oui, je vous avoue que c’est l’objectif. C’est pour cela que nous avons été rechercher des Oréens en premier lieu. Le but est de proposer un projet  où les joueurs peuvent trouver leur compte, mais il est évident que nous allons aller chercher des Oréens en premier choix que dans un autre club ou dans un autre pays. C’est un luxe que peut se payer l’Orée de pouvoir ramener de très bons anciens du club, au contraire d’autres clubs qui n’ont pas une école de jeunes aussi performante et qui vont un peu piquer des joueurs un peu partout.

Est-il possible de voir d’autres anciens qui évoluent en Division d’Honneur dès l’année prochaine à l’Orée ?

On se permettra de contacter ces joueurs en premier. Oui, on les recontactera mais nous voulons aller étape par étape.

Bertrand Lodewyckx

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *