Le match du jour (messieurs): Le Daring se relance face au Léopold

Le match retour entre le Daring et le Léopold avait une saveur particulière pour les Molenbeekois suite aux affaires concernant leur coach Vitali Kholopov. « On avait envie de lui offrir une belle revanche », confirmait Victor Wegnez, auteur d’un très bon match ce dimanche. Le Daring a retrouvé son efficacité pour venir à bout d’un Léopold trop brouillon en première période.

Daring-Léopold 5-3

Daring : Masset, Enrique, Uher, Mesa, Woods, Wegnez, Oleastro, Saladino, Brunet, Van Linthoudt, T.Cosyns puis Hermans Poutet, Dykmans, Dierckens et Makhotkin.

Léopold : Henet, J.Verdussen, Van Strydonck, J.Plennevaux, Poncelet, Cuvelier, Thiéry, Lemaire, Turner, M.Plennevaux, Decock puis A.Verdussen, Eaton, Dupont, Sior et de Trez.

Les arbitres : S.Duterme et V.Loos.

Cartes vertes : 49’ Cuvelier, 62’ Enrique.

Carte jaune : 46’ Van Strydonck.

Les buts: 7′ Wegnez (1-0), 14′  Brunet (2-0), 17′ M.Plennevaux sur stroke (2-1), 21′ Uher sur pc (3-1), 27′ Uher sur pc (4-1), 40′ Thiéry (4-2), 48′ Brunet (5-2), 57′ Turner sur stroke (5-3).

Le Daring, chauffé par un public tout acquis à sa cause, débutait le match de la meilleure des manières puisqu’ils menaient déjà de deux buts après un quart d’heure de jeu. « C’est ce qui nous a manqué les deux derniers matchs et on a très bien débuté cette fois-ci », souriait Wegnez. Les cinq premières minutes avaient pourtant vu les visiteurs se montrer dangereux mais Masset repoussait joliment un shot revers de Max Plennevaux. Deux minutes plus tard, Wegnez recevait la balle au point de stroke et envoyait vers le but. Sa tentative butait sur le stick d’un défenseur et la balle revenait dans son stick. Le médian molenbeekois armait très rapidement son shot, qui finissait sa course en pleine lucarne (1-0). La célébration du but de Wegnez galvanisait tout le public et l’équipe locale. Dix minutes plus tard, le Daring s’octroyait son premier pc. Le sleep d’Uher était repoussé mais Brunet était ensuite bien placé au rebond pour faire le 2-0. Entre temps, Henet s’était interposé à plusieurs reprises pour garder son équipe dans le match. Le Léo réduisait le score en fin de 1e quart sur un stroke transformé par Max Plennevaux (2-1). « Notre début de match n’est pas mauvais mais nous faisons trop d’erreurs techniques », regrettait Dimitri Cuvelier.

Le 2e quart était disputé mais le Daring allait faire preuve d’une efficacité incroyable pour prendre le large au score. A la 21e, Uher plaçait son sleep en pleine lucarne (3-1). Imparable ! Les deux équipes procédaient ensuite par débordements et centres dans la zone de conclusion. Les passes de Tanguy Cosyns et Alexis Lemaire ne trouvaient pas preneurs. Les locaux pouvaient alors compter sur un Uher des grands jours sur pc. L’autrichien sleepait à mi-hauteur côté stick. Henet ne parvenait pas à stopper la balle (4-1). Le Léopold s’offrait un pc après 30 minutes de jeu mais Masset sortait l’envoi de Max Plennevaux. « On s’est mis tout seul dans cette situation, quand on est mené 4-1 à la pause, c’est qu’on fait un mauvais début de match », soulignait Cuvelier.

De retour des vestiaires, le Léopold allait afficher un autre visage et complètement dominer son adversaire dans le jeu pendant toute la seconde période. Cinq minutes après la reprise, le centre de Turner passait en dessous des sticks de la défense. Thiéry reprenait au point de stroke pour la mettre au fond (4-2).  Le Daring ripostait à la 48e via Brunet (5-2) sur l’une des rares incursions dans le cercle des Molenbeekois. Le reste de la partir allait voir le Léopold assiéger le camp local, mais le Daring tenait bon. A treize minutes du terme, Turner transformait un stroke pour revenir à deux buts (5-3), mais rien n’y faisait, les Ucclois ne parvenaient pas à concrétiser leurs occasions et devaient s’incliner. « Il ne faut pas tout jeter dans ce match. Nous avons développé un bon jeu en 2e période mais avons manqué d’efficacité », analysait Cuvelier, alors que Wegnez était tout sourire à l’issue de la rencontre. « Nous n’avions pas assez concrétisé mardi et c’était vraiment une des consignes aujourd’hui, que nous avons très bien appliqué. Le Daring joue toujours très bien contre les grosses équipes. Reste à faire de même contre les plus petites équipes ».

 

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *