Le match du jour (dames): Leçon d'efficacité du Braxgata

 

Braxgata-Antwerp 5-3

Les Boomoises ont fait preuve d’énormément de sang-froid en zone de conclusion pour venir à bout d’une équipe de l’Antwerp bien organisée mais pas assez efficace devant le but. La rencontre s’est surtout jouée dans le milieu de jeu et à cet exercice-là, Barbara Nelen&cie ont récupéré plus de balles que leur adversaire. Certainement l’une des clés de la rencontre. « Nous avons eu du mal à mettre notre structure en place en première période. Je trouve qu’elles étaient meilleures que nous au début mais nous avons su prendre le jeu en main en 2e mi-temps », soulignait Barbara Nelen

L’entame du match était à l’avantage des visiteuses, qui étaient à deux doigts de prendre leur adversaire à froid dès les premières secondes de jeu. Le tir de Van Haren était heureusement dévié par la défense boomoise. Quelques instants plus tard, Simons devait s’interposer sur des tentatives d’Urroz et Van Haren à nouveau. Le Brax venait de laisser passer l’orage et allait même annoncer la couleur à son adversaire en marquant sur sa première pénétration dans le cercle. Versavel démarrait des 25 mètres pour dribbler deux joueuses et tirer en revers d’un angle difficile. Son envoi terminait sa course en pleine lucarne (1-0). Les occasions se multipliaient lors du 1er quart mais les gardiennes étaient souvent au bon endroit. Picard ne pouvait néanmoins rien faire sur le tir croisé de Nelen qui doublait la mise pour le Brax (2-0).Van Regemortel ripostait sur pc d’un tir puissant (2-1). En fin de quart temps, Lauranne Struijk alertait Simons d’un tir qui partait tout droit dans le plafond mais la gardienne locale sortait la balle d’un joli réflexe du stick.

Le deuxième quart accouchait de moins d’occasions franches et la majorité du 2e acte se jouait dans le centre du terrain. Simons s’interposait sur des tentatives de Du Plessis alors que le tir d’Urroz passait à côté mais c’était à peu près les seuls frissons que pouvaient s’offrir les spectateurs jusqu’à la pause.

Le discours du coach local à la pause a visiblement fait effet puisque le Braxgata remontait sur le terrain avec la ferme volonté de maîtriser l’entrejeu. Trois minutes après être remontées sur le terrain, les dames de McAleese confortaient leur avance via Bonastre, qui reprenait victorieusement un centre en cloche de Versavel (3-1). A la 41e, le tir de Versavel passait à côté, tout comme l’envoi de Webster quelques secondes plus tard. Coup sur coup, Coppey puis Stribos étaient proches du 4-1 mais elles perdaient leur duel face à Picard. A vingt minutes du terme, Urroz imitait Bonastre en poussant au fond une déviation en cloche de Delforge (3-2). L’Antwerp imposait un gros press à son adversaire mais le Brax résistait et faisait même mieux que résister.

A dix minutes du coup de sifflet final, Bonastre, décalée à gauche du but et dans un angle fermé, décochait un tir revers magistral en pleine lucarne. Picard ne pouvait absolument rien faire (4-2). La fin de la rencontre était quelque peu décousue avec des cartes stupides et parfois sévères pour les deux équipes. A la 66e, le Braxgata s’offrait un pc et le flat de Fobe était parfaitement placé sur le stick de Coppey, à droite du but, qui déviait facilement au fond (5-2). L’Antwerp ripostait sur la même phase lors des dernières secondes du match. Le premier envoi était stoppé mais Delforge était bien placée pour mettre fin à cette phase confuse (5-3).

« Nous nous créons moins d’occasions que lors des précédents matchs et nous prenons trop de cartes. On aurait pu mieux jouer c’est sûr », regrettait Picard tandis que Nelen se réjouissait de cette victoire face à un adversaire difficile. « Je suis très contente de notre 2e période. On a joué simplement. On sait que l’Antwerp est toujours très fort et c’était vraiment un test pour nous. On sait qu’on peut encore s’améliorer et être encore plus fortes », se réjouissait la Red Panther.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *