Le match du jour (dames): Le Watducks s'incline contre un Antwerp fort réaliste

Watducks-Antwerp 1-3

Les buts : 43’ Smeekens (1-0), 49’ Delforge sur pc (1-1), 51’ Parker (1-2), 69’ Aerts (1-3).

Une semaine après avoir été battues de justesse la semaine passée par le Braxgata, le Watducks accueillait un concurrent direct pour le Top 4, à savoir l’Antwerp. Le club nord-anversois, qui vient d’annoncer le transfert de Maartje Paumen pour la saison prochaine, avait quatre points d’avance sur son adversaire du jour. Autant dire qu’il s’agissait là d’une rencontre qui s’annonçait fort disputée.

Un scénario qui allait se vérifier lors de la première mi-temps, qui n’aura vu aucune des équipes réellement prendre l’ascendant. Les occasions de but n’étaient pas fort nombreuses et il s’agissait surtout d’une bataille disputée dans l’entrejeu. Les incursions dans les deux cercles étaient rares et il manquait le dernier bon geste pour pouvoir prendre l’avance au score. Les deux équipes se séparaient logiquement sur un score nul et vierge à la pause.

La reprise allait être bien plus animée et tant l’Antwerp et le Watducks se portaient vers l’avant et se montraient enfin dangereuses. Deux minutes seulement après être remontée sur le terrain, Ronquetti alertait Picard d’un flat haut, mais la gardienne repoussait la balle du gant. Cinq minutes plus tard, la deuxième occasion du 3e quart était la bonne pour le Watducks. Smeekens recevait la balle en bord de cercle et envoyait un flat qui lobait la gardienne de l’Antwerp et terminait sa course au fond (1-0). Ce but allait révéiller les ardeurs des Anversoises qui allaient d’abord revenir au score via Delforge, sur pc (1-1). Une minute plus tard, l’Antwerp allait même prendre les devants grâce à un beau solo de Parker, qui trompait D’Hooghe à vingt minutes du terme (1-2).

Le dernier acte était dominé par les locales qui poussaient pour revenir au score. Les occasions de buts et la domination étaient clairement waterlootoise. A un quart d’heure du terme, Ronquetti manquait la cible de peu. Une minute plus tard, Picard repoussait un tir puissant de Comerma. A force d’attaquer, le Watducks se faisait presque surprendre à la 61e sur un contre mais Ronquetti sauvait sur la ligne. A trois minutes du coup de sifflet final et une tentative vers le but de part et d’autre plus tard, Massaert décidait de sortir sa gardienne. La tactique s’avérait presque payante puisque son équipe était à deux doigts d’égaliser. La balle ne voulait néanmoins pas rentrer et c’était finalement l’Antwerp qui avait le dernier mot lorsqu’Aerts poussait la balle dans le but vide pour sceller le score à 1-3.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *