Le Dragons en route vers le triplé ? Tour d'horizon des clubs de DH avant la reprise

Les champions en titre ont terminé la première partie de saison en tête du championnat malgré une fin de premier tour pas idéale ( match nul contre l’Orée et le Racing, victoire contre Louvain) et sont les principaux candidats à leur succession. Mais avec seulement un point d’avance sur le Watducks  et un Top 4 serré, la tâche sera loin d’être facile pour l’équipe de Jean Willems, privée d’Arthur Van Doren et de Florent Van Aubel (en Inde pour l’Indian Hockey League). Il faudra d’abord remporter le derby anversois toujours très engagé contre l’Antwerp ce dimanche avant d’aller au Watducks la semaine d’après. Autant dire que l’entame du 2e tour sera déterminante pour le Dragons.

Derrière, le Watducks est à l’affût et a soigné sa préparation. « Ça s’est vraiment très bien passé. On a gagné contre le Beerschot, le Léopold et le Racing, chaque fois avec la manière et pas au complet », souligne Dohmen. Du côté de l’effectif, Chouchou de Saedeleer est incertain et Nicolas Dumont s’entraîne actuellement avec la France. L’occasion pour les jeunes de prendre leurs marques, un véritable critère de satisfaction pour les Waterlootois, dont l’objectif est clairement d’accrocher le Top 4. Première étape contre l’Orée ce dimanche.

Un objectif certainement partagé par le Racing, qui devra négocier un premier match difficile en accueillant le Daring. Les Ucclois devancent la surprise Héraklès, qui a terminé le 1er tour en trombe avec un 10/12 lors des quatre dernières rencontres. Les Lierrois n’ont plus perdu depuis le 2 octobre contre le Dragons ! « Notre objectif de jouer match par match n’a pas vraiment changé. Nous avons eu une préparation atypique on va dire», explique Reckinger. «Heureusement que nous avons fait un bon stage en Espagne. C’est bon pour la confiance et de bon augure pour le 2e tour». Surtout que les deux prochaines semaines ne sont pas les plus difficiles pour l’Héraklès, qui affrontera d’abord le Wellington avant de recevoir l’Orée.

En dehors du Top 4, on retrouve respectivement le Daring et le Léopold, deux équipes habituées à disputer les playoffs. L’écart n’est heureusement pas trop grand puisque les deux clubs bruxellois sont à moins de cinq points du Top 4. « Nous avons fait quelques très bons matchs amicaux et on verra dimanche comment cela va se dérouler, mais je suis très confiant », affirme Tanguy Cosyns, qui n’aura pas encore Manu Brunet à ses côtés dimanche (Indian League). Elliot Van Strydonck est plus modéré dans ses ambitions avec le Léo. «On sait que ça va être difficile donc nous allons d’abord jouer nos premières rencontres match par match». Mis à part l’absence de Turner (Indian League), le Léopold débarquera au complet sur son terrain pour accueillir le Beerschot ce dimanche.

Dans la seconde partie du tableau, Louvain, toujours capable de meilleur comme du pire, n’est qu’à un point du Top 6. « La clé, ça va être la cohésion de groupe, de voir comment les internationaux vont revenir dans l’équipe »,  ajoute Tom Degroote. «Notre premier objectif, c’est nos deux premiers matchs contre le Braxgata et le Léopold. Si on prend 6/6, on peut voir plus haut». Un constat entièrement partagé par le Braxgata, à deux points de la 7e place des Universitaires. «Les deux premières rencontres contre Louvain et l’Antwerp seront cruciales . C’est très simple, si on prend 6/6 on peut regarder vers le haut», souligne Luypaert, dont l’équipe sera au complet pour l’une des premières fois de la saison.

Si les deux premières semaines seront déterminantes pour Louvain et le Braxgata, c’est aussi parce que cela se bouscule derrière pour sortir de la zone rouge. L’Orée est à égalité de points avec les Anversois tandis que le Beerschot n’a qu’un point de retard. « Il faut essayer de se sauver le plus vite possible. La préparation a été difficile parce que pas mal de joueurs n’étaient pas là et on espère être plus ou moins prêt pour dimanche », affirmait Alex de Paeuw. «Notre principal atout est notre force offensive. L’objectif est d’améliorer notre défense pour ce second tour». Les Ours, eux, ont pour but de faire mieux que l’année passée, c’est-à-dire accrocher un Top 8, voire un Top 6. « L’Héraklès a créé la surprise, donc pourquoi pas nous. On a perdu beaucoup de rencontres avec un seulement un but d’écart. Nous devons clairement améliorer nos fins de matchs et nous avons beaucoup travaillé sur notre mental pendant la trêve», prévient Harrison Peeters, qui attend encore l’arrivée de Lucas Rossi, alors que tous les autres internationaux seront bien présents dimanche contre le Léopold.

Les deux dernières places sont toujours occupées par l’Antwerp et le Wellington. Et si les Anversois peuvent encore se sauver, la tâche risque d’être très difficile pour les Ucclois du Well, qui tâcheront surtout de progresser au fil des rencontres, sans trop se mettre de pression. «Il faut être réaliste. On a gagné aucun match et même si on est des compétiteurs et qu’on jouera toutes les rencontres à fond, l’objectif sera surtout de jouer match par match et d’intégrer les jeunes pour l’année prochaine», conclut Tanguy Lacourt.

Le programme de dimanche:

13h: Racing-Daring

15h: Wellington-Héraklès/ Dragons-Antwerp/ Braxgata-Louvain.

15h30: Léopold-Beerschot/ Orée-Watducks.

Le classement:

Bertrand Lodewyckx

Photo: Marc Lequint

One Comment on “Le Dragons en route vers le triplé ? Tour d'horizon des clubs de DH avant la reprise”

  1. Jean-Nicolas

    Merci pour les infos! Elles me seront très utiles pour ce weekend!
    Hâte que le championnat reprenne!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *