Le Dragons reprend la tête, le Daring en dehors du Top 4

Louvain-Dragons 1-5

Les buts : 9’ Denayer sur stroke (0-1), 17’ Romeu sur pc (1-1), 26’ Van Aubel (1-2), 48’ Hendrickx sur pc (1-3), 57’ Van Aubel (1-4). 60’ Hendrickx sur pc (1-5).

Les spectateurs n’allaient pas être déçus lors d’un premier quart engagé et qui allait accoucher d’un scénario plutôt rare. En dix minutes, Michael Dutrieux, l’arbitre posté dans le camp de Louvain allait siffler deux strokes, sur deux actions similaires. Après seulement 1 minute 30 de jeu, Verheijen débordait le long de la ligne de fond lorsqu’un défenseur local accrochait son stick. Dutrieux n’hésitait pas une seconde et sifflait un stroke, à la plus grande stupeur des supporters louvanistes. La sanction, était selon nous, un peu sévère. Schoo Ians se faisait justice en stoppant l’envoi de Thys du stick. Louvain ripostait deux fois via Garcia dans les cinq premières minutes mais le score ne bougeait pas. C’était ensuite au tour de Schoo Ians de se mettre en évidence, en arrêtant une déviation de Denayer. A la 9’, le Dragons débordait à nouveau le long de la ligne de fond. Santana accrochait à nouveau fautivement le stick de l’attaquant. Dutrieux sifflait à nouveau le stroke ! Denayer s’occupait cette fois-ci de transformer en plaçant la balle dans la lucarne droite du but (0-1). Les champions en titre menaient logiquement au score. Les frères Willems tentaient ensuite leur chance avant le quart d’heure de jeu, mais la balle ne voulait pas rentrer. A la 15’, Thys perdait son duel face au gardien adverse, bien sorti à sa rencontre. En toute fin de quart, Garcia forçait le pc. Romeu plaçait au même endroit que Denayer huit minutes plus tôt pour égaliser (1-1).

Le 2e acte était plus disputé, Louvain étant mieux regroupé n’offrait que peu de solutions à son adversaire, supérieur dans le jeu. Le Dragons procédait alors par centres. Celui de Celis à la 22’. Les occasions se faisaient rares et c’est un peu à la surprise générale que Van Aubel doublait la mise pour les visiteurs. Le Red Lion déviait en pleine lucarne le centre un peu mou d’Arthur Van Doren (1-2). Un centre pour Louvain et deux pour le Dragons plus tard, les deux arbitres sifflaient la fin d’une première période très intéressante.

De retour des vestiaires, Louvain allait montrer de meilleures intentions et dominer le reste du match, même si tant Denayer que Degroote n’abondaient pas dans le même sens. « Je ne trouve pas qu’ils ont eu tellement d’occasions », affirmait l’international belge tandis que l’attaquant de Louvain parlait de tactique de la part des Anversois. « Ils nous ont laissé la balle et ont bien joué le coup en contre ». En terme d’entrées de cercle, les locaux auront pourtant dominé, mais certainement pas au score. Les tentatives de Tommy Willems, Degroote, Maraite n’étaient pas assez tranchantes pour tromper la vigilance de Loic Van Doren. Tout l’inverse du Dragons, diablement efficace les rares fois où ils pénétraient dans les 25 de Louvain. A la 48’, Hendrickx plaçait son sleep en bas dans le coin du but pour faire le 1-3, un peu contre le cours du jeu.

Le dernier acte voyait Louvain continuer à pousser pour revenir au score. C’était pour l’inverse qui se produisait. Dès le début du 4e quart, Maraite puis Garcia créaient le danger, sans pouvoir conclure. A un peu moins d’un quart d’heure du terme, Denayer patientait intelligemment devant Schoo Ians pour passer à Van Aubel, qui mettait au fond en un temps (1-4). Trois minutes plus tard, Hendrickx inscrivait son 2e but sur pc (1-5). Louvain était K.O debout mais continuait à tenter sa chance jusqu’en fin de match. Les déchets techniques en zone de conclusion étaient pourtant trop nombreux pour pouvoir inquiéter le Dragons, qui repartait de Louvain avec les trois points. « Ce n’est pas qu’on jouait mal les semaines précédentes, mais ça ne se traduisait pas au marquoir. C’est ce qu’on a réussi à faire aujourd’hui et on est évidemment satisfait », expliquait Denayer. « D’une manière générale, on nous avait annoncé une saison difficile et on a réussi à construire une bonne équipe très rapidement, même si je pense qu’on peut encore monter en puissance », concluait Flex. Tom Degroote, de son côté, témoignait d’une certaine lassitude à l’issue de la rencontre et accueillait la trêve avec soulagement. « Il y a un gros manque de confiance au sein de l’équipe ces dernières semaines. Nous n’avons pas la même rage que les années précédentes et il est grand temps de se remettre en question ».

Watducks-Racing 1-2

Les buts:  27′ Boon sur pc (0-1), 43′ Charlet sur pc (1-1), 52′ Boon sur pc (1-2).

Le Racing est allé surprendre le Watducks sur ses terres pour terminer un premier tour mitigé en confiance. Une fois de plus, le pc des Ucclois aura été décisif. A la 28’, Boon inscrivait son 17e but de la saison pour permettre à son équipe de mener au score. Le Watducks ne parvenait pas égaliser avant la pause. Il fallait attendre le 3e quart pour que Charlet ne remette les deux équipes à égalité sur pc (1-1). A un peu moins de vingt minutes du terme, Boon ripostait sur la même phase pour redonner l’avance aux Rats. Avance que les visiteurs allaient conserver jusqu’au coup de sifflet final. « On s’est dit qu’on avait rien à perdre. C’est toujours des matchs très engagés contre le Watducks et ça a été le cas aujourd’hui. Notre pc a bien fonctionné et cela nous a permis de gagner le match », expliquait Anthony Versluys. « On est généralement plus concentré quand c’est une grosse rencontre. La mentalité est la même mais certains jeunes ont gagné du temps de jeu ces dernières semaines parce qu’on a beaucoup de blessés. Cela a amené une énergie positive au sein du groupe». Grâce à ces trois points, le Racing remonte à une belle 3e place, à seulement une victoire de son adversaire du jour, dépassé par le Dragons au classement général.

Braxgata-Orée 4-3

Les buts : 5′ Kleynjans (1-0), 26′ Dekeyser (1-1), 35′ Callioni (1-2), 50′ Devis (2-2), 52′ Devis (3-2), 68′ Dubois (4-2), 69′ Dekeyser sur pc (4-3).

La belle série continue pour le Braxgata. Après un début de saison pour le moins compliqué, les hommes de Philippe Goldberg ont emporté un match très important face à un adversaire direct. «Ce n’était pas un très bon match de notre part et ça aurait pu tomber dans les deux sens. On n’est nulle part dans le 3e quart et ça s’est joué à pas grand-chose. On a été assez efficaces », confiait Philippe Goldberg, dont l’équipe n’a pas perdu depuis six rencontres.

Après cinq minutes, les Anversois menaient grâce à un Kleynjans. Juste avant la demi-heure de jeu, Dekeyser égalisait. Il était imité par Callioni juste avant la pause. L’Orée menait 1-2 en ayant inscrit quasiment toutes ses occasions. A la 49’, Devis inscrivait son troisième but en division d’honneur pour égaliser (2-2). Trois minutes plus tard, le jeune attaquant remettait le couvert (3-2). Deux minutes avant le coup de sifflet final, Dubois faisait le 4-2. La victoire était assurée, même si c’était Dekeyser qui scellait le score 4-3 dans les toutes dernières de la rencontre. Une victoire étriquée pour les Boomois, qui dépassent leur adversaire et pointent désormais à la 8e place. « La préparation a été assez courte. Il fallait s’adapter au nouveau système. Mais nous avons eu un peu plus de réussite que lors des premières rencontres, les joueurs ont commencé à y croire. Tout s’est un peu mis en place et on est bien occupés maintenant », ajoutait le coach du Brax.

Daring-Beerschot 3-3

Les buts:  7′ Dykmans (1-0), 17′ Doherty sur pc (1-1), 41′ Dykmans (2-1), 52′ Delmoitié (2-2), 62′ Mortelmans (2-3), 67′ Uher sur pc (3-3).

Le Daring, encore en tête du championnat il y a quelques semaines, ont encore perdu des points face à une équipe du Beerschot toujours difficile à manœuvrer. Le score était de un partout à la pause. Dykmans avait ouvert le score à la 7e, mais Doherty lui répondait sur pc avant la fin du 1er quart. Le même Dykmans redonnait l’avance aux locaux six minutes après la reprise (2-1), mais le Beerschot recollait à nouveau via Delmoitié. A nouveau juste avant la fin du quart (2-2). A huit minutes du terme, Mortelmans pensait même offrir les trois points à son équipe (2-3). L’indispensable Uher permettait néanmoins au Daring de sauver un point.

« Nous avons trop joué individuellement aujourd’hui. Peut-être que nous les avons pris un peu de haut et nous devons prendre exemple sur des équipes comme le Watducks, qui parviennent à proposer un beau jeu contre les petites équipes », témoignait Victor Wegnez, actuellement 5e avec le Daring. « Le fait que Vitali ne puisse pas coacher influence beaucoup, surtout au niveau tactique. La trêve va faire du bien parce que c’est un peu frustrant. On ne s’inquiète pas, la saison est encore longue et il faudra retrouver un match référence pour se relancer. Ça va être difficile mais on le savait dès le début », concluait le médian molenbeekois.

Antwerp-Wellington 3-2

Les buts : 7′ Briels sur pc (1-0), 11′ Dabin sur pc (1-1), 45′ Cayphas (1-2), 47′ Sax (2-2) et 63′ Delas (3-2).

L’affrontement entre les deux derniers au classement n’était pas loin de se terminer par un match nul, pour ce qui aurait été le premier de la saison pour le Wellington. Les Ucclois menaient même 1-2 après 45 minutes de jeu. L’Antwerp allait alors renverser la situation. D’abord via Sax à la 47’ puis grâce à Delàs, qui inscrivait le but de la victoire à sept minutes du coup de sifflet final (3-2). Une victoire très importante pour les troupes de Jeroen Baart puisqu’elle leur permet de rester à quatre points de la 10e place du Beerschot.

classement-20-11

 

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *