Le Braxgata s’offre son premier titre

Les Anversoises n’ont pas dû forcer leur talent pour venir à bout d’un Watducks brouillon.

Braxgata-Watducks 7-2

Battues 2-0 lors du match aller, les Waterlootoises n’ont fait illusion que pendant les vingt premières minutes avant de subir le reste de la rencontre. Le contraste était d’ailleurs étonnant. D’un côté, le Brax respirait la confiance et développait un jeu fait de passes rapides et de belles combinaisons. De l’autre, un Watducks sans réelle structure de jeu et trop approximatif techniquement. Le résultat a confirmé la physionomie de la rencontre, les dames de Gilles Jacob n’ont jamais trouvé la solution et n’ont pu qu’assister à la déferlante offensive du Brax.

Si Ronquetti était la première à ouvrir le score à la 15e en déviant un centre de Comerma (0-1), c’était bien les Anversoises qui dominaient le début de match avec déjà plusieurs occasions franches signées Contardi, Versavel et Sinia. Les dames de Reckinger devaient d’ailleurs attendre le deuxième quart temps pour égaliser via Nelen, qui déviait au fond juste devant Aisling D’Hooghe (1-1). Peu avant la demi-heure, Simons doublait la mise pour le Brax (2-1), mais à trois minutes de la mi-temps, Cavenaille transformait victorieusement le premier pc de son équipe pour égaliser (2-2). On pensait alors se diriger vers un score nul lors du retour aux vestiaires mais une poussée volontaire dans le cercle offrait un stroke à Nelen&cie, alors qu’il restait seulement une minute à jouer. Contardi ne tremblait pas et envoyait la balle dans le plafond du but (3-2).

Déjà peu à leur affaire en première période, les Waterlootoises allaient prendre l’eau lors du deuxième acte. Dans le troisième quart, Aline Fobe était attentive au rebond sur pc pour faire 4-2 avant que Judith Vandermeiren ne donne une avance de trois buts au Brax en trompant D’Hooghe d’une jolie déviation à la 45e (5-2). C’en était visiblement trop pour la gardienne des Red Panthers qui prenait une carte jaune après un geste de mauvaise humeur sur une joueuse anversoise. Réduites à dix, les Brabançonnes étaient pourtant à deux doigts de revenir quelque peu dans la partie mais la balle, qui touchait la latte et le poteau, n’était pas rentrée dans le but selon l’arbitre. Une décision qui a eu le don d’énerver Louise Cavenaille, qui le faisait savoir à Laurine Delforge, qui lui répondait par une carte verte. Le Watducks était réduit à 9 !

Dans le dernier quart, Sinia et Steenackers scellaient le score à 7-2 et puis se ruaient vers leur public au coup de sifflet final. Le Braxgata a largement mérité son premier titre, au vu de leurs prestations de haut rang face au Watducks.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *