L'Antwerp se relance, le Racing et le Watducks se rapprochent du Dragons

Watducks-Dragons 4-3

Les buts : 8′ Penelle (1-0), 29′ Hilton sur pc (2-0), 33′ Dumont (3-0), 38′ Raes (3-1), 49′ Briels (3-2), 53′ Denayer sur stroke (3-3), 58′ Boccard sur pc (4-3)

Une semaine après sa défaite surprise contre l’Orée, le Watducks avait fort à faire à domicile contre le Dragons, les leaders au classement. A vrai dire, peu auraient parié sur une victoire des Waterlootois à l’aube de la rencontre.

Les Canards étaient pourtant les premiers à trouver le chemin du but. Après quelques incursions infructueuses des visiteurs, le Watducks  pénétrait pour la première fois dans le cercle adverse. La première était la bonne puisque Penelle déviait un tir de Masso au fond du but (1-0). Le premier quart était équilibré et les occasions franches étaient rares. A la 12’, Penelle était tout près du doublé après un arrêt de la fesse de Van Doren. Panchia tentait sa chance juste avant la fin du 1er acte, mais son envoi était trop mou.

Sans réellement dominer son adversaire dans le jeu, le Watducks allait prendre une avance confortable avant la pause. Efficaces en zone de conclusion, les troupes de De Grève portaient le score à 3-0 à la mi-temps. Mis à part un duel manqué par Briels et un pc en fin de mi-temps, le Dragons n’inquiétait pas la défense locale. Six minutes avant la pause, Boccard sleepait droit vers le but et Hilton était au bon endroit pour dévier la balle au fond (2-0). Le Watducks parachevait sa bonne première mi-temps par un but de Dumont. L’international français surgissait au point de stroke après que Penelle ait joliment dévié la balle vers la zone dangereuse. «Quand on porte le maillot du Dragons, il faut se donner à fond et nous n’avons pas eu cette attitude en première mi-temps », regrettait Denayer.

La fin de la première mi-temps sonnait le début de la révolte du Dragons, qui allait poursuivre sur sa lancée dès la reprise. A la 39e, Raes réceptionnait parfaitement une longue passe de Denayer et plaçait ensuite la balle sous Vandenbroucke (3-1). Dix minutes et une reprise de volée de Penelle juste à côté plus tard, Thys trouvait Briels en bord de cercle. L’attaquant frappait la balle au fond et permettait au Dragons de revenir à un but (3-2). Juste avant la fin du 3e quart, le Dragons s’offrait deux pc. La seconde phase se transformait en stroke, Penelle stoppant la balle devant la ligne avec son corps. Denayer ne laissait aucune chance à Vandenbroucke (3-3). « Personne dans l’équipe n’a commencé à paniquer, nous sommes restés calmes et sereins et ça a payé », expliquait Kina à l’issue du match.

Après un 3e quart difficile, le Watducks sortait la tête de l’eau et à douze minutes du terme, Boccard trouvait la faille sur pc pour redonner l’avance à son équipe (4-3). Malgré quelques occasions, le Dragons ne parvenait pas à revenir au score et prenait même deux cartes jaunes dans les dix dernières minutes. Willems décidait de sortir le gardien mais cela ne changeait rien et le Watducks sortait vainqueur d’une rencontre très serrée. «On a pas été assez durs dans les duels et dans le cercle. Les erreurs qu’on fait, on ne peut pas se les permettre dans des matchs comme ça », soulignait Denayer. Une semaine après avoir perdu contre les promus, les Canards l’emportaient contre les leaders et champions en titre. «On a beaucoup travaillé défensivement cette semaine. Nous n’avons jamais douté, même lorsqu’ils sont revenus au score », concluait Antoine Kina.

Beerschot-Racing 2-4

Les buts : 8′ M. Van Rysselberghe sur pc (1-0), 22′ Boon sur pc (1-1), 46′ Boon sur pc (1-2), 57′ Charlier (1-3), 62′ Boon sur pc (1-4), 70′ Ibarra sur pc (2-4).

Les Rats effectuaient ce dimanche un déplacement difficile au Beerschot, qu’ils avaient battu 4-3 à l’aller. Les Anversois allaient d’ailleurs résister jusqu’en 2e période puisque le score était de un partout à la pause. Michel Van Rysselberghe avait ouvert les hostilités dès la 8e sur pc (1-0). L’inévitable Tom Boon répliquait à la 22e, également sur pc. Le Racing allait ensuite forger sa victoire lors des 3e et 4e quarts. Boon s’offrait un doublé sur pc, dix minutes après la reprise. Charlier faisait le 1-3 à un peu moins d’un quart d’heure du terme. Boon, une fois de plus, démontrait toute son efficacité sur pc pour porter le score à 1-4. Ibarra inscrivait le dernier but de la rencontre sur pc lors de la dernière minute (2-4). La victoire des Ucclois leur permet de revenir  à un point de la place de leader du Dragons.

Louvain-Léopold 3-4

Les buts : 6′ T. Willems (1-0), 35′ Lopez (2-0), 37′ Pangrazio (3-0), 38′ Zimmer sur pc (3-1), 55′ M. Plennevaux sur pc (3-2), 64′ M. Plennevaux sur stroke (3-3), 66′ A. Verdussen sur pc (3-4).

L’histoire se répète de semaine en semaine pour les Ucclois du Léopold, qui ont une nouvelle fois gagné de justesse grâce à Arthur Verdussen. Sauf que ce dimanche, c’est le scénario inverse du match contre le Beerschot qui s’est écrit. Mené 3-0 à Louvain, le Léo a inversé la tendance dans le dernier quart pour ramener les trois points. Malgré une domination dans le jeu et une transversale de Plennevaux, les Ucclois encaissaient deux fois sur des contres lors de la première période. Peu après la reprise, Louvain enfonçait le clou et faisait le 3-0. Un but qui aura eu le don de réveiller les visiteurs. « On a mis beaucoup d’intensité et on a fait un full press. Le dernier quart, ils ne sont presque pas rentrés dans notre cercle », soulignait Alexis Lemaire. A la 38e, Zimmer montrait la voie à suivre à ses coéquipiers (3-1). Max Plennevaux inscrivait un doublé entre la 55e et la 64e (pc puis stroke) pour permettre au Léopold d’égaliser. Et comme dimanche passé, Arthur Verdussen offrait à nouveau les trois points aux Ucclois à quatre minutes du terme. « On s’est tous fait la réflexion après le match qu’on devait jouer notre hockey pendant toute la rencontre. On rend bêtement la tâche plus facile à nos adversaires», regrettait Alexis Lemaire, tout de même satisfait d’avoir empoché les trois points à Louvain.

Héraklès-Orée 2-1

Les buts : 20′ Keusters (1-0); 38′ Simar (1-1); 53′ Da Costa (2-1).

La belle série se poursuit pour l’Héraklès, qui reste accroché à sa quatrième place grâce à sa victoire contre l’Orée ce dimanche. La tâche n’était pourtant pas facile pour les Lierrois qui recevaient des Woluwéens vainqueurs du Watducks la semaine d’avant. La rencontre était fort serrée et il fallait attendre la vingtième minute pour voir l’Héraklès trouver le chemin du but, via Keusters (1-0). Le score ne changeait pas jusqu’à la pause. « Nous n’avons pas très bien débuté le match puis on a commencé à mieux jouer. On aurait pu mener 2-0 à la mi-temps avec toutes les occasions qu’on a », expliquait Amaury Keusters. Trois minutes après la reprise, Simar égalisait pour l’Orée et les Woluwéens tenaient le match nul jusqu’à un gros quart d’heure du terme, lorsque Da Costa offrait la victoire à son équipe (2-1). De bon augure pour l’Héraklès avant son match de jeudi contre le Léopold. « Nous avons très bien défendu aujourd’hui et nous aurions pu marquer plus de but. On essaye de prendre le maximum de points et on verra où ça nous amène. On ne pense pas encore au Top 4, c’est trop tôt », concluait Keusters.

Antwerp-Braxgata 2-1

Les buts : 7′ Inglis (0-1), 15′ Stockbroeckx (1-1), 47′ Russell (2-1).

L’Antwerp a décroché sa 3e victoire de la saison lors du derby anversois qui l’opposait au Braxgata. Trois points qui permettent au club du nord d’Anvers de se relancer dans la course au maintien, avec plus qu’un point de retard sur le Beerschot et trois sur son adversaire du jour. Les choses avaient pourtant mal débuté pour l’Antwerp, qui était surpris de la 7e minute de jeu par le but d’Inglis. Stockbroeckx égalisait néanmoins peu avant la fin du premier quart. L’Antwerp ne concédait plus rien et allait même passer devant au score à la 47e grâce à Russel. Le score n’allait plus bouger et les hommes de Baart pouvaient célébrer une victoire très importante dans la lutte pour le maintien.

Daring-Wellington 4-0

Les buts : 5′ T. Cosyns (1-0), 8′ Saladino (2-0), 19′ Oleastro sur suite de pc (3-0), 48′ T. Cosyns (4-0).

Les Molenbeekois n’ont pas dû forcer leur talent à domicile pour venir à bout du Wellington. Le score aurait même pu être beaucoup plus sévère selon Geoffroy Cosyns. « On a beaucoup d’occasions et on doit clairement en marquer plus ». Le Daring avait pris un excellent départ lors du premier quart puisque le score était de 2-0, des œuvres de Tanguy Cosyns puis Saladino. A la 20’, Oleastro portait le score à 3-0. Il fallait alors attendre le 3e quart pour que le Daring ne fixe l’addition à 4-0, grâce à Tanguy Cosyns. Trois points qui font du bien aux Molenbeekois, qui se relancent dans la course au Top 4. « Cela faisait plusieurs matchs que nous n’avions pas gagné et c’est une bonne victoire », expliquait Geoffroy Cosyns. « Mais il ne faut pas s’emballer non plus, on aurait pu faire mieux ».

Le classement:

Photo: Marc Lequint

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *