La Belgique concède un nul dans les dernières secondes

Les Red Lions ont pourtant livré une prestation solide avec une défense bien en place, un milieu de terrain qui aura récupéré beaucoup de balles et des attaquants souvent disponibles. La Belgique menait même de deux buts à la mi-temps et a résisté jusque dans les derniers instants, avant que les Britanniques n’égalisent à quelques secondes du coup de sifflet final (2-2).

Les dix premières minutes servaient de round d’observation et les deux adversaires du jour s’offraient l’un ou l’autre pc, sans succès. Il fallait attendre la toute fin du 1er quart pour voir Van Strydonck ouvrir la marque. Posté à droite du gardien Bailey, il déviait parfaitement une longue passe de Luypaert pour donner l’avance aux Red Lions (1-0).

Nos internationaux poursuivaient sur leur lancée lors du 2e quart. Quelques secondes après être remonté sur le terrain, Dohmen trouvait un nouveau pc. Malgré quatre tentatives consécutives, personne n’arrivait à trouver la faille sur des sleeps directs. Les Red Lions devaient alors s’en remettre à une phase de jeu pour alourdir le score. Le press des attaquants belges gênait la défense britannique et après une belle combinaison aux abords du cercle, Dockier reprenait victorieusement une balle bondissante pour tromper Bailey à la 21e (2-0). Le 2e quart était certainement le meilleur de la partie pour les Red Lions mais la défense adverse restait vigilante jusqu’à la mi-temps.

A la 38e, une passe maladroite de Van Strydonck dans les 25 amenait le danger mais Vanasch déviait le centre adverse. Après cela, il n’y en avait presque plus que pour les Belges, qui tournaient autour du cercle britannique pendant près de cinq minutes. A nouveau, sans succès.

Quelques minutes après le début du dernier quart, la Grande-Bretagne parvenait à tromper la défense belge pour la première fois. Tout partait d’une sortie à 30 mètres du but. Après trois passes rapides, Simon Mantell déviait sous Vanasch (2-1). Les Red Lions se montraient encore dangereux jusqu’à la 55e. Mais dans les deux dernières minutes, la Grande-Bretagne assiégeait le cercle belge, aidé par un joueur de champ supplémentaire (le gardien étant sorti). Une tactique payante puisque les Brittaniques égalisaient en toute fin de rencontre (2-2).

Un scénario frustrant pour des Red Lions qui ne doivent pourtant pas nourrir trop de regrets après une bonne rencontre, si ce n’est le manque d’efficacité sur pc. A moins de trois semaines des Jeux Olympiques, les Belges ont prouvé qu’ils pouvaient proposer un jeu solide et offensif. Il ne manque plus que les résultats….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *