Kampong remporte l’EHL, le Watducks et l’Antwerp montent

Euro Hockey League

Le Final 4 se disputait à Barcelone lors de ce week-end de Pentecôte. Quatre équipes pouvaient encore prétendre au titre de meilleure équipe européenne. Kampong retrouvrait Terrassa, le tombeur du Dragons et de Louvain, tandis qu’Amsterdam voyait Harvestehuder se présenter sur sa route. Avec deux représentants dans le dernier carré, les Pays-Bas prouvaient à nouveau qu’ils ont le meilleur championnat d’Europe et allaient même asseoir leur suprématie en envoyant deux clubs en finale. Si Kampong s’est facilement débarrassé de Terrassa sur le score de 5-1, Amsterdam a dû se méfier du retour des Allemands. Alors que Billy Bakker&cie menaient facilement 3-0 après 28 minutes de jeu, Harvestehuder revenait à 3-2 juste après la pause mais la défense hollandaise tenait le coup et Sweering scellait la marque à 4-2.

La Hoofdklasse était donc assurée de voir un de ses représentants décrocher le titre européen. A l’issue d’une finale fermée et qui aura accouché de peu d’occasions de buts, Kampong soulevait le trophée devant les malheureux Amstellodammois, battus 2-0 sans avoir pu réellement développer leur jeu.

Le résumé de la finale:

 

En dames, c’est Den Bosch qui ramènera le titre européen aux Pays-Bas au terme d’une finale très serrée contre SCHC, le remake de celle de l’année passée d’ailleurs. Il fallait procéder à une séance de shoot-outs pour départager les deux équipes.

L’Antwerp disputait de son côté le EuroHockey Club Trophy, la division B européenne, à Barcelone. Vendredi, les Anversoises ne pouvaient faire mieux qu’un partage face aux Ukrainiennes de Sumchanka (1-1) avant de se rattraper le lendemain une infligeant une véritable claque aux Biélorusses de Grodno (6-1), avec des doublés de Urroz et Agliotti. La victoire dimanche de l’Antwerp face à Minsk (4-2) lui ouvrait les portes de la finale contre Rott-Weiss Koln, où joue une certaine Joanne Peeters, joueuse des Red Panthers. Jusqu’à la pause, Gierts&cie faisaient mieux que de la figuration et n’étaient menées que d’un but. Dans le 3e quart, les Allemandes prenaient le large et s’imposaient finalement (4-2). Malgré la défaite, les joueuses de l’Antwerp pouvaient tout de même fêter l’accession en division A européenne. Un sacré défi pour le Braxgata la saison prochaine.

A Lille, le Watducks était engagé dans la division D européenne, le Eurohockey Club Champion’s Challenge 2. Une semaine après avoir déçu en finale du championnat belge, les Waterlootoises ont montré un tout autre visage, bien plus conquérant, puisqu’elles ont remporté le tournoi en faisant un parcours sans faute. Un bilan de quatre victoires en quatre rencontres pour un seul but encaissé. Marie Ronquetti terminait également meilleure buteuse. Et même si le niveau n’était certainement pas à la hauteur du Watducks, la fête était totale pour le hockey féminin belge puisque les deux engagés en Coupe d’Europe montent  dans la division supérieure.

Smeekens coupe d'Europe

Le Braxgata disputera donc l’EHL féminine, tandis que le Watducks fera partie de la division C européenne.

International

L’Irlande de Conor Harte et de Shane O’Donoghue disputait la semaine passée, trois matchs amicaux contre l’Allemagne. Le moins que l’on puisse écrire, c’est que les Allemands ont donné une leçon de hockey à leur adversaire. Les Irlandais ont subi leur plus lourde défaite depuis 1979 lors de leur première rencontre, en perdant 9-0, dont un quadruplé de Fuchs. Le lendemain, le score était un peu plus léger mais tout de même corsé pour l’Irlande qui s’inclinait 6-0 avec un doublé de Furste. Quinze goals encaissés en deux rencontres, les hommes de Fulton n’avaient certainement jamais connu cela. Lors du dernier match test, Jermyn, l’ancien du Pingouin, sauvait l’honneur en fin de rencontre alors que l’Irlande était menée 5-1. Miltkau scellait le score à 6-1.

A moins de trois mois des Jeux, l’Allemagne envoie un signal fort, contre une des nations montantes du hockey européen.

Transferts

Il y a déjà eu beaucoup de mouvements sur le marché des transferts européens, particulièrement en Hoofdklasse. Voici les départs et arrivées les plus importants.

A Bloemendaal, Michel Van den Heuvel sera le nouveau coach des messieurs et amène dans ses valises, Florian Fuchs, Blake Govers et Manu Stockbroeckx.

Den Bosch, le club de Dockier, voit son buteur Van Baal partir à Oranje Rood mais se console avec l’arrivée de Keiran Govers.

HGC est peut-être le club le plus actif pour le moment dans ce mercato. Burrows retourne en Australie tandis que Peillat rejoint Mannheimmer, l’actuel leader du championnat allemand. Menini et Martinez, deux joueurs du championnat espagnol, arriveront à la Haye la saison prochaine.

OZ, futur Oranje Rood, subit les départs de Vanasch et de Baart tandis que Balkenstein et Reckers arrêtent. Deux grands noms arrivent à Eindhoven. Il s’agit d’Agustin Mazzilli et de Pirmin Blaak.

Pinoké a également réalisé un bon coup en recrutant deux internationaux australiens, Zalewski et Gohdes.

A Rotterdam, si on perd le gardien Blaak, le sleeper Kranstauber et l’Irlandais Darling, on compte sur les Anglais Dixon et Brogdon pour faire oublier les départs.

Enfin, le désormais ex-coach du Braxgata Michiel Van der Struijk, coachera l’équipe masculine de SCHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *