Egara et le Racing Club de France champions!

Beaucoup de décisions sont tombées dans les championnats allemand, français et espagnol. Si on disputait le Final 4 en France et en Espagne, restait à savoir qui allait se qualifier pour les demi-finales en Allemagne. Tour d’Europe des championnats.

Espagne

Ce week-end était décisif dans la péninsule ibérique puisqu’on allait savoir qui allait remporter le titre de champion d’Espagne. En demi-finales, Egara était opposé à Campo tandis que le Polo affrontait Terrassa. Il n’y avait pas la moindre deuxième chance pour ces clubs de se qualifier pour le dernier acte puisque les demis se jouaient en une seule manche. Et à ce petit jeu-là, la logique du classement allait être respectée. Egara, qui avait fini en tête du tour classique battait les Madrilènes de Campo sur le score de 3-2. A la 22e, Pepe Romeu, futur joueur de Louvain, ouvrait le score sur pc et les Catalans parvenaient à tenir ce score jusqu’à la pause. Campo égalisait juste après être remonté sur le terrain mais Egara reprenait l’avance dans la foulée via Ruiz (2-1). Mercade faisait même le 3-1 à la 41e pour mettre son équipe à l’abri. Et malgré le dernier but de Tolini, Campo ne pouvait revenir dans la partie et voyait son adversaire filer en finale (3-2).

Et si le score était le même dans l’autre demi entre le Polo et Terrassa, le scénario était sensiblement différent. Lucas Vila et Manel Fabregas offraient une avance de deux buts au Polo à la pause. Borell alourdissait l’addition à la 41e (3-0) avant que Terrassa ne se réveille, trop tardivement. Le doublé de Marc Salles ne changeait rien et Polo allait retrouver son grand rival Egara en finale.

Fidèle à son habitude, le Polo allait entamer le match de la meilleure des manières puisqu’il menait déjà de deux buts, signés Vila et Rey, après seulement 9 minutes de jeu. Juste avant la demi-heure, Arbos réduisait l’écart (1-2) avant que Romeu, encore lui, n’égalise sur pc (2-2) et ne scelle le score jusqu’à la fin du temps réglementaire. Il fallait alors procéder à la séance de shoot-outs. Les deux équipes avaient certainement entraîne la phase puisque Egara ne loupait aucun shoot-out tandis que le Polo de Barcelone réalisait un quasi sans faute. Seul Manel Terraza, le premier à s’élancer, glissait devant Cortes, qui repoussait la balle. Lors du dernier shoot-out, Pepe Romeu devait marquer pour offrir le titre à Egara. Ce qu’il faisait de bien belle manière en poussant la balle calmement sous le gardien.  La future équipe de Pau Quemada pouvait longuement fêter un titre qu’ils attendaient depuis 15 ans !

La finale complète:

Allemagne

Dernière journée de championnat au programme ce week-end en Allemagne. Cretefelder avait encore l’occasion d’intégrer le Top 4, occupé respectivement par Mannheimer, Cologne, Harvestehuder et Hambourg. Il fallait que Cretefelder batte Cologne dans un match à six points  et qui était l’une des deux affiches du week-end. Si Schmidt ouvrait le score pour Cretefelder, Cologne ripostait violemment avec quatre buts, dont un doublé de Grambusch (4-1). Deecke scellait le score à 4-2 à trois minutes du terme. Cretefelder voyait ses chances de playoffs s’envoler, surtout que les 3e et 4e, Hambourg et Harvestehuder s’étaient quittés sur un match nul (3-3).

Le leader Mannheimer, déjà assuré de finir en tête, ne pouvait faire mieux qu’un 3-3 contre l’autre équipe de la ville, le TSV Mannheim. Der Alster et Mulheim, loins du Top 4, finissaient tout de même sur une bonne note en battant respectivement Neuss (9-3) et Nurnberger (5-4). Berliner remportait, quant à lui, le derby berlinois sur le score de 7-4.

Le Final 4 se jouera donc le week-end prochain et opposera Mannheimer, Cologne, Harvestehuder et Hambourg.
Le top 10 des buts du week-end passé:

France

C’est devenu un classique du hockey français, pour la troisième fois consécutive, le Racing Club de France affrontait Saint-Germain en finale du championnat français. Le derby, maitrisé par le Racing a logiquement été remporté (2-0) par le club de François Scheefer, ancien de Louvain, qui pouvait fêter son 21e titre de champion de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *