Edito: La glorieuse incertitude du sport

Les supporters assidus de la division d’honneur masculine ne sont certainement pas déçus du spectacle offert depuis le début de la saison. Beaucoup de buts, de retournements de situation et des surprises chaque week-end, cela faisait quelques années que le championnat belge n’avait pas été aussi disputé. Mis à part le Wellington, n’importe quelle équipe peut inquiéter les ténors de la compétition. Le Dragons, champion d’automne a concédé des matchs nuls contre le Braxgata et l’Orée, respectivement 8èmes et 9èmes. Son dauphin, le Watducks a partagé contre Louvain et l’Héraklès, qui est certainement la plus belle surprise du championnat. Les Lierrois pointent en effet à la 4e place à la trêve, alors même qu’ils ont un match de retard sur leurs concurrents.

A la moitié du 1er tour, on pensait pourtant avoir quelques orientations sur la suite de la saison. Le Daring avait alors tout remporté et le Braxgata tout perdu. Voilà que la tendance s’est totalement inversée. Les Boomois n’ont plus perdu depuis tandis que les Molenbeekois ne totalisent qu’un maigre 5/18 lors des six dernières rencontres. Le Beerschot commence enfin à prendre des points, après avoir perdu beaucoup de matchs de justesse et l’Antwerp a pris trois points cruciaux hier. Même le Wellington est passé tout près de prendre un point hier.

Comme quoi, il est bien difficile cette saison de pronostiquer qui figurera dans le Top 4 et qui descendra en division 1. On ne va certainement pas s’en plaindre !

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *