Du suspense, des strokes et le Daring au bord du gouffre

Top 3

  1. Personne n’est à l’abri

Tous les favoris ont été accrochés ce week-end. Le Dragons a dû patienter jusqu’au dernier quart pour venir à bout de l’Héraklès, le Racing n’a forgé son succès qu’en deuxième période alors que le Léopold s’est sauvé dans les derniers instant du match contre le Beerschot. Des surprises peuvent tomber chaque semaine !

  1. Cinq strokes en six matchs

A l’instar des penaltys au football, les strokes amènent toujours leur lot de suspense et de spectacle. Les spectateurs ont certainement eu leur dose d’adrénaline, surtout lorsque Alexis Lemaire plaçait son envoi sur la latte avant que la balle ne ricoche dans le but.

  1. Le Pingouin

Les Nivellois ont une équipe qui propose un beau jeu, avec un entraîneur renommé et quelques joueurs qui ont fait ou feront les beaux jours de la division d’honneur. On ne peut alors que se réjouir de leur victoire, qui relance en plus la course au maintien.

Flop 3

  1. Le Daring

Après la polémique concernant un supposé mauvais geste d’Enrique envers Denayer, les Molenbeekois ont perdu contre l’avant dernier du classement et pointent à la 7e place. Il se chuchote également que Victor Wegnez devrait bientôt communiquer sur sa destination de la saison prochaine. On imagine que le Daring est impatient que la saison se finisse…

  1. La Gantoise plus que probablement en D1

Mathématiquement, les Gantois peuvent encore se maintenir en Division d’Honneur. Mais avec quatre points de retard et six points à distribuer, il faudrait un miracle pour que les troupes de Pascal Kina ne soient pas en D1 la saison prochaine. Surtout qu’ils doivent encore affronter le Beerschot et le Dragons…

  1. Le manque d’efficacité du Watducks sur pc

Près de quinze pc et seulement un au fond. Le bilan des Waterlootois sur cette phase est totalement insuffisant et cela leur coûte la victoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *