Dominic Uher, la nouvelle trouvaille autrichienne du Daring (8/21)

Il y avait Alexander Bele la saison passée, il y a désormais Dominic Uher, défenseur imposant et redoutable sleeper. L’international perpétue la filière autrichienne initiée par le club molenbeekois la saison passée. Un choix que ne regrette certainement pas son président. Le Daring est 2e du championnat et l’autrichien fait partie des meilleurs buteurs de la compétition.
uher-portrait
 Dominic Uher

Né le 4 juin 1993 à Vienne (23 ans)

1m83/78 kg
Position sur le terrain: défenseur
Etudiant en Sciences du sport
Clubs: HC Wien, SV Arminen, Daring
Nombre de sélections internationales: 73

Dominic, tu fais partie des meilleurs buteurs du championnat et tu es l’un des meilleurs tireurs de pc, sens-tu que ton niveau progresse en même temps que celui de l’équipe?

Je pense que oui et c’est toujours agréable de marquer pour son équipe. Nous avons un pc offensif de très haut niveau avec trois sleepers très forts. Il y a donc plusieurs possibilités sur cette phase et je fais de mon mieux de mon côté pour en mettre le plus possible au fond.
Le hockey sur gazon n’est pas spécialement le sport le plus populaire en Autriche. Comment se porte le hockey dans ton pays? 
L’équipe nationale messieurs est 21e mondiale et nous avons un nouveau coach cette année. L’équipe est jeune mais nous progressons vraiment beaucoup. On a réussi à se qualifier dans la division A européenne et on veut s’y maintenir. Il y a tout de même deux joueurs autrichiens qui jouent dans le championnat hollandais et cinq dans la compétition allemande, cela signifie que le hockey autrichien va de mieux en mieux. Les affiliés sont de plus en plus nombreux et j’espère qu’on va continuer à grandir comme cela. Ce serait super pour le hockey autrichien!
Comment es-tu arrivé en Belgique, au Daring?
C’est le club qui m’a contacté. Je pense qu’ils m’ont repéré lors de l’EHL et de la World League 3 à Buenos Aires. C’était le bon moment pour moi aussi parce que je pense qu’à mon âge (23 ans), je peux beaucoup progresser en jouant dans le championnat belge.
As-tu reçu des propositions d’autres clubs européens? 
Oui de Harvestehuder, un grand club allemand, mais je trouve que c’est un plus grand défi de venir en Belgique, parce que on y parle une autre langue et que je suis le seul autrichien du championnat.
Après deux mois de compétition, que penses-tu de notre championnat? 
Le hockey belge est très fort et chaque match est disputé. On ne peut pas se relâcher! Le niveau est bien plus élevé qu’en Autriche avec beaucoup de très bons joueurs et plus de clubs dans la division, donc plus de matchs.
Le Daring est actuellement 2e du championnat. Quelles sont les qualités que tu peux apporter à l’équipe?
Ma mentalité, je n’abandonne jamais. Je pense être important sur pc, tant offensif comme sleeper que défensif, où je suis le 1er sorteur. Mon travail défensif est également efficace mais le plus important est que ce soit toute l’équipe qui s’améliore et devienne meilleure.
Quels sont tes objectifs avec le Daring et l’équipe nationale autrichienne cette saison?
L’objectif principal est d’atteindre les playoffs, et après, tout est possible. Au niveau international,  nous voulons arriver jusqu’à la World League 3 et nous qualifier pour la Coupe du Monde. A plus long terme, le but est de rester en division A européenne.
10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

 Photo: Phoebe Bruyère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *