Démonstration des Red Panthers face à la France

Les Belges, opposées à la France pour la deuxième fois en deux jours, ont fait mieux qu’hier et ont écrasé leur adversaire sur le score de 11-0.  Le moins que l’on puisse écrire, c’est que l’opposition n’a pas été très inspirée tant les Red Panthers récupéraient la balle rapidement et repartaient à l’attaque. A la pause, les troupes de Boomgaardt menaient déjà de cinq buts et auraient pu même mener plus largement au score si elles n’avaient pas galvaudé plusieurs occasions franches. En face, les Françaises étaient certainement contentes d’entendre le coup de sifflet (des arbitres locaux…), annonçant la mi-temps.

En deuxième période, il ne fallait que trente secondes à Jill Boon pour prendre la balle aux 25 et rentrer dans le cercle. Son tir revers était stoppé devant la gardienne par Versavel qui poussait ensuite la  balle au fond du but (6-0). Deux minutes plus tard, Schaerlinkx faisait le 7-0. La France ne parvenait à sortir la tête de l’eau et subissait les assauts belges. Fobe marquait sur pc avant que Versavel n’inscrive deux nouveaux goals, dont un sur sleep pour clôturer le score sur 11-0. La rencontre, pas franchement équilibrée, était aussi l’occasion de célébrer la 200e rencontre de Louise Cavenaille sous le maillot belge. « Je ne suis pas trop dans les chiffres mais c’est une grande fierté au-delà de la statistique« , souriait-elle avant d’aborder l’utilité de ce genre de rencontres amicales. « L’avantage, c’est qu’on peut insister sur certains paramètres.  Nous avons souvent des moments un peu plus difficiles dans chaque rencontre, même contre des équipes plus faibles. C’est l’occasion de mieux gérer cela également« , soulignait Louise Cavenaille.

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *