Cologne mate le Dragons et file en finale de l'EHL

Dragons-Cologne 3-5

Les buts : 24’ Adrians (0-1), 26’ Gomoll (0-2), 27’Muller sur pc (0-3), 47’ Miltkau (0-4), 56’ T.Grambusch sur pc (0-5), 57’ Hendrickx (1-5), 57′ Van Aubel (2-5), 57′ Luyten (3-5)

Deux semaines après avoir conquis le titre du champion de Belgique, le Dragons avait une autre mission. Remporter l’EHL à domicile. La route vers le plus beau trophée en club débutait par une demi-finale contre les redoutables Allemands de Cologne. Les Anversois les avaient déjà battus deux fois lors des éditions précédentes mais les rencontres étaient systématiquement très serrées.

Les dix premières minutes de la partie confirmaient le scénario attendu. Une rencontre très équilibrée et peu d’occasions franches. Le seul tir vers le but sortait du stick de Gomoll mais son envoi manquait la cible. La suite du premier quart voyait les deux équipes s’appliquer pour ne pas commettre d’erreurs potentiellement fatales. Le jeu était relativement fermé. Juste avant le quart d’heure, Denayer récupérait dans le milieu et lançait Thys. Son tir revers était facilement repoussé par le gardien.

On partait sur les mêmes bases lors du 2e quart mais quelques minutes après la reprise, Cologne commençait à prendre le jeu à son compte et s’installait dans la moitié adverse sans que le Dragons ne puisse réagir. A la 24e, Muller décochait une magnifique passe à trente mètres du but. Adrians s’était dégagé de son marquage et déviait la balle parfaitement au fond (0-1). Le Dragons tentait de réagir par l’intermédiaire d’Arthur Van Doren qui se jouait de son vis-à-vis avant de centrer. Personne ne pouvait dévier au fond. Sur le contre, Gomoll récupérait bord cercle et tirait instantanément. Son envoi à ras de sol côté stick était imparable (0-2). En trois minutes de jeu, le Dragons se retrouvait dans une situation quasi inédite pour l’équipe cette saison. Soixante secondes plus tard, Cologne obtenait son troisième pc de la partie. La phase était parfaitement exécutée et revenait sur le donneur qui marquait en un temps au fond (0-3). Le Dragons était K.O debout et retournait au vestiaire dans les cordes. « Nous n’avons pas évolué à notre niveau lors de la première mi-temps et Cologne a été très efficace« , regrettait Florent Van Aubel à l’issue du match.

Les Anversois ne s’avouaient pourtant absolument pas vaincus et remontaient sur le terrain avec la ferme intention de revenir au score. Ils assiégeaient le cercle allemand pendant près de cinq minutes, sans obtenir quoique ce soit, même si un pc aurait pu être sifflé. A la 36e, le centre Van Aubel n’était tout juste pas dévié par Briels qui avait plongé sur la balle. Cologne sortait ensuite la tête de l’eau et Denayer, encerclé par trois joueurs perdait la balle à hauteur des 25. Mats Grambusch tirait mais Arthur Van Doren interceptait brillamment. Le défenseur tentait sa chance quelques instants plus tard mais son tir s’envolait au-dessus du but. Van Aubel déviait juste à côté du but en fin de 3e quart. Le Dragons aura tout tenté mais la défense allemande ne cédait pas. « On voulait montrer qu’on faisait partie du Top 4 européen et qu’on allait pas se laisser faire, mais les buts ne voulaient pas tomber malheureusement« , confiait Van Aubel.

Le début du dernier quart accouchait d’une superbe collectif de Cologne, qui assommait son adversaire. Après trois passes dans le cercle, Miltkau déviaut au-dessus de Loic Van Doren pour inscrire le 0-4. Le Dragons tentait de relever la tête une fois de plus mais les Allemands jouaient parfaitement le coup et défendaient en bloc avant de partir en contre. A dix minutes du terme, Ruhr plaçait son tir revers de peu à côté du but. D’habitude très à l’aise pour combiner rapidement, les Anversois ne trouvaient pas la solution et devaient se contenter de centres vers le but. A six minutes du terme, un nouveau centre traversait la défense de Cologne. Briels déviait, juste à côté une fois de plus. La suite du quart temps voyait les Allemands contrôler le jeu et s’offrir encore quelques occasions franches. Gomoll tentait un superbe tir revers mais Van Doren repoussait. A la 56e, Tom Grambusch infligeait un score de forfait d’un sleep puissant dans le coin droit du but (0-5). Une minute plus tard, le Dragons s’offrait enfin son premier pc de la partie. Alexander Hendrickx sauvait l’honneur de ses couleurs en sleepant entre les jambes du gardien allemand (1-5). Van Aubel soignait la fin de match des Anversois en s’offrant un superbe solo dans le cercle adverse avant de smasher en revers au fond du but (2-5). Sur la remise en jeu, Van Aubel décalait Van der Putten qui débordait et centrait. Briels envoyait vers le but et Luyten poussait au fond. Le Dragons venait d’inscrire trois buts en deux minutes alors qu’ils avaient été impuissants devant le but jusque-là. Loic Van Doren sortait du terrain et un défenseur prenait sa place mais il était malheureusement trop tard.

La réaction d’orgeuil du Dragons aura été magnifique mais Cologne était tout simplement plus fort aujourd’hui. « Je dirais même pas qu’ils étaient plus fort, nous n’avons pas évolué à notre niveau en première mi-temps et nous les avons dominé en deuxième période », expliquait Van Aubel.  » Les goals n’ont pas voulu tomber, sauf en fin de match… C’est évidemment une grosse déception mais heureusement on ne perd pas 0-5. On va directement se reconcentrer pour obtenir la médaille demain« .

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *