Cinq choses à savoir avant Belgique Pays-Bas

Mink Van der Weerden, l’un des meilleurs sleepers du monde est également le meilleur buteur du tournoi. Il a inscrit ses 8 buts sur pc, pour 22 tentatives, soit un pourcentage de réussite de 27,5%. Les Red Lions n’ont marqué qu’un seul but sur pc direct, mais plusieurs sur rebond.

23 buts. Les Belges ont marqué, jusqu’ici, un but de plus que les Hollandais. Neuf joueurs ont marqué pour les Pays-Bas tandis que treize Red Lions ont inscrit au moins un goal. Seuls Vincent Vanasch, évidemment, Elliot Van Strydonck et Loick Luypaert n’ont pas encore inscrit leur nom sur le marquoir.

100. Tanguy Cosyns, plutôt en forme depuis le début du tournoi, fêtera sa 100e sélection avec les Red Lions lors de la demi-finale face aux Pays-Bas. Espérons que la 101e soit assurée de se terminer avec une médaille.

Sander Baart, l’un des joueurs clés de l’effectif de Max Caldas aurait pu porter le maillot des Red Lions aujourd’hui. L’Anversois de 28 ans a évolué en équipe nationale jeunes belge jusqu’à ses 16 ans, avant de finalement opter pour les Pays-Bas, la patrie de son père.

0/3. Lors des trois derniers matchs officiels, les Red Lions ont perdu contre les Oranje. La dernière rencontre date de décembre 2014 en finale de la World League. Le match s’était terminé sur le score de 2-2 mais les Pays-Bas l’avaient finalement emporté 4-2. A Londres, les Belges avaient perdu 3-1 en phase de poule. Les résultats lors des matchs amicaux sont plus rassurants puisque la Belgique l’a emporté trois fois, fait un match nul et perdu une fois lors des cinq derniers tests match.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *