Cinq choses à savoir avant Belgique-Inde

5/5. Lors des cinq dernières rencontres en match officiel face à l’Inde, les Red Lions l’ont emporté cinq fois. Un sacré avantage psychologique.

Sardar Singh sera l’un des joueurs à surveiller. Celui qui a évolué pendant six mois à Louvain est un excellent meneur de jeu et il est très difficile de lui prendre la balle. L’Indien est pourtant un peu en dessous de son niveau habituel ces derniers mois et se montre moins décisif qu’auparavant.

Roelant Oltmans, le coach néerlandais de l’Inde est un entraîneur très expérimenté. A 62 ans, il a repris l’équipe en mai 2015 et a aidé les Indiens à être plus structurés et à jouer un hockey plus « européen ». Le Néerlandais avait déjà coaché l’équipe nationale féminine hollandaise de 1989 à 1993 et remporté un titre de champion du monde en 1998 avec l’équipe masculine.

Meilleure attaque et deuxième défense, c’est le bilan de la Belgique lors des phases de poules. Les Red Lions ont inscrit 18 buts, autant que les Pays-Bas, et encaissé 4 buts, un de plus de que l’Espagne. L’Inde, de son côté, a marqué 9 buts et en a encaissé autant.

Rupinder Pal est le meilleur buteur de l’Inde avec trois buts sur pc. Tanguy Cosyns, notre meilleur attaquant, en a marqué autant.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *