"C'est le début d'une grande aventure qui me tient à coeur"

Comment vivez-vous la non qualification pour les JO après tant d efforts ? Comment expliquez-vous cette contre-performance?

Cela a été une épreuve très difficile. Une carrière de sportive se compte en années olympiques, et après une 1e participation historique en 2012 , nous avions fait un nouveau plan qui s’étalait sur quatre ans.  Après avoir manqué la qualification à Brasschaat cet été, je savais que je n’irais plus aux Jeux. J’ai 29 ans et Tokyo est un peu trop loin pour moi.

Il ne faut jamais dire jamais, mais cela me semble peu probable que je reprenne pour 4 ans. Après quelques semaines très compliquées, nous avons discuté avec quelques plus anciennes, surtout avec Anouk Raes avec qui j’ai commencé ma carrière et avec qui je partage ma chambre en tournoi, et nous ne voulions pas terminer de cette manière. Rater une qualification pour le plus beau tournoi à 35 secondes près, cela reste tres dur. Une carrière n’est pas toujours rose et les déceptions sont là pour nous faire rebondir et avancer. Les trois, quatre premiers mois ont été éprouvants, mais Niels Thijssen et John Goldberg ont su trouver les mots et la manière pour nous motiver. Nous sommes maintenant déjà dans la préparation du prochain tournoi en juin 2017.

Quels sont les prochains objectifs avec les Red Panthers?

Nous avons utilisé ce début d’année pour reconstruire le groupe, le stage à Valence et à Alicante nous a fait énormément de bien! Nous commençons actuellement notre préparation et nous avançons avec l’objectif de se qualifier pour la Coupe du Monde lors de la World League en juin 2017. Il y a énormément de talent et de potentiel dans l’équipe.

La non-qualification reste une énorme déception mais grâce au soutien de la fédération nous avons comme objectif de redorer le blason de l’équipe nationale féminine. L’équipe a soif de résultats et nous nous entrainons dur pour atteindre nos objectifs.

Cela fait maintenant trois ans que vous êtes à Oranje Zwart et vous êtes déjà capitaine, où se situe le hockey belge par rapport aux Pays-Bas ?

Oui c’est déjà ma troisième saison, le temps passe vite. J’ai énormément appris ici et le niveau reste encore bien différent du championnat belge. L’écart est le même que celui qui existe entre nos deux équipes nationales. Le championnat hollandais est le meilleur du monde et même si la Belgique s’améliore chaque année, il en reste encore loin. Aux Pays-Bas, il n’y a que des équipes complètes, la mentalité est également différente et nous jouons chaque semaine contre les meilleures joueuses du monde. C’est ma deuxième saison en tant que capitaine et je suis évidemment honorée de pouvoir porter ce brassard. Le fait de le donner à la Belge, ça n’est pas rien et j’en suis fière.

Pensez-vous déjà à votre vie après le hockey ? Avez-vous d’autres projets en dehors du hockey ?

Ce sport me prend quasiment la totalité de mon temps. J’ai décidé de continuer mon aventure hollandaise pour une saison supplémentaire et les entraînements avec l’équipe nationale sont intenses. Le programme est le même que l’année passée et cela va encore s’intensifier cet été.

A côté de cela, je suis, depuis février, co-fondatrice de l’asbl MW Fund. Il s’agit d’une association qui a pour but de faciliter l’accès au sport aux enfants défavorisés en Belgique. Dès que je ne m’entraîne pas, je consacre mon temps à l’association. J’ai toujours eu comme projet de rester à mi-temps dans le hockey après ma carrière de joueuse mais d’avoir également un projet social/caritatif en plus.  C’est le début d’une grande aventure qui me tient énormément à cœur. Le sport a toujours été ma passion, cela apprend à tomber, à se relever et à avancer. Cela t’apprend à relativiser et à repousser tes limites. On aimerait le rendre accessible à un maximum d’enfants et MW Fund concrétise cette envie en prenant en charge le financement de tout ce qui favorise de près ou de loin l’accès au sport d’enfants qui en ont besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *