Arthur Verdussen et l'Antwerp au top, Louvain fait un flop

Top 3

  1. Arthur Verdussen. L’attaquant du Léopold vient de sauver par deux fois son équipe en fin de rencontre. Si Max Plennevaux est l’un des meilleurs buteurs du championnat, Arthur Verdussen est l’homme des goals importants. Dimanche passé, il crucifiait Van Rysselberghe d’un tir revers plein de sang-froid à 13 secondes de la fin pour offrir les trois points aux Ucclois. Hier, il a remis cela contre Louvain, à quatre minutes du terme cette fois-ci. Le sauveur du Léo ?
  2. L’Antwerp. Alors que beaucoup avaient déjà enterré les troupes de Jeroen Baart, voilà qu’elles viennent de se relancer complètement dans la course au maintien. L’enjeu était simple hier. En cas de défaite, l’Antwerp aurait eu 4 points de retard et six sur le 9e. Mais les Anversois ont arraché la victoire contre le Braxgata et peuvent voir l’avenir un petit peu plus sereinement puisqu’avec douze points, ils ne sont plus qu’à trois points de la 9e place du Braxgata et à un point du Beerschot, 10e.
  3. L’Héraklès. Nous n’utiliserons désormais plus le terme de surprise du championnat lorsque nous parlerons des Lierrois, tant ils confirment de semaine en semaine leur excellente saison. Hier, ils ont fait le travail face à des Oréens coriaces. Avec un match de retard (Héraklès-Léopold est programmé ce jeudi) et 27 points au compteur, Keusters&cie ont l’occasion de prendre la 2e place du classement en cas de victoire contre le Léopold. Et de poursuivre leur série de neuf matchs sans défaite.

Flop 3

  1. Louvain. Les Universitaires menaient de trois buts alors qu’il restait un peu moins d’une demi-heure à jouer. A la fin de la rencontre, le marquoir affichait 3-4, Louvain venait de prendre, à domicile, quatre buts en même pas trente minutes. Difficile d’accrocher le Top 6 lorsqu’on se fait remonter de la sorte…
  2. L’absence de Rossi. Il serait temps que l’international argentin revienne en Belgique. Rossi a apparemment des problèmes de visa qui l’empêchent de revenir jouer avec le Beerschot pour le moment. Quand on connait l’importance du joueur dans l’entrejeu et le nombre de points qui séparent les Anversois de la zone rouge (un point), on peut comprendre que les hommes de John Goldberg attendent son retour avec impatience.
  3. La blessure de Robyns. L’ancien capitaine de l’Orée avait déjà manqué la première partie de saison et a dû sortir du terrain avant même le début de la rencontre hier. Il a malencontreusement pris une balle dans le visage lors de l’échauffement. Espérons pour lui qu’il se remette sur pied rapidement.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *