Andy Bull, Lord Commander du Wellington (3/22)

Découvrez chaque semaine les nouveaux internationaux qui viennent de débarquer dans notre championnat. Andy Bull, l’Anglais du Wellington a répondu aux questions de Tip-in pour le troisième volet de la série. andybull

Andy Bull

1m84

87 kg

Né à Bury le 3 février 1992 (24 ans)

13 sélections avec l’Angleterre, 9 avec la Grande-Bretagne

 

Andy, tu viens de nous révéler qu’un de tes surnoms était Lord Commander. Cela vient d’où?

Certains trouvent que ma voix ressemble à celle de Jon Snow de Game of Thrones. On m’appelle souvent aussi Bully.

Quand as-tu commencé à jouer au hockey? 

J’avais cinq ans et  j’ai commencé dans le club de ma ville, le Bury Jaguars Hockey Club. Actuellement je joue comme arrière central, stoppeur ou libéro.

Quelles sont tes forces selon toi et que veux-tu apporter au Wellington cette saison?

Je dirais que les différentes passes que je sais faire sont une de mes grandes forces ainsi que mon leadership et ma détermination. J’aimerais apporter de nouvelles options en tant que back central, en étant capable tant de distribuer le jeu que de porter la balle ainsi que d’amener une bonne solidarité en défense avec des marquages proches et une bonne défense individuelle.

Le principal objectif de la saison est de rester en division d’honneur et j’y crois. Un de mes objectifs personnels est d’être à nouveau sélectionné avec la Grande-Bretagne et l’Angleterre.

Pourquoi être venu jouer en Belgique? Comment es-tu arrivé au Wellington?

J’ai été en contact avec Lisa via son mari Simon, qui m’avait coaché pendant ma carrière internationale en jeunes. Je m’étais déjà dit que j’aimerais bien jouer un an en Europe et après avoir discuté avec Lisa et en avoir appris un peu plus sur le club, l’équipe et la division, j’en ai conclu que le projet du Wellington était intéressant et que cela me permettrait de me faire progresser moi ainsi que l’équipe.

As-tu des rituels d’avant-match?

Je n’ai malheureusement pas de rituels d’avant-match non…

Intégrer une équipe qui vient de monter dans une division supérieure, c’est une bonne opportunité de se montrer selon toi?

Je pense que se battre pour rester dans l’élite apporte une nouvelle approche pour nous en tant qu’équipe et on sait qu’à chaque match, nous avons l’occasion de prendre un ou trois points si on joue bien et qu’on est bien organisé.

Y a-t-il de grandes différences entre le championnat anglais et celui ici en Belgique?

Je pense que les deux divisions se ressemblent mais la popularité du sport est un peu plus grande ici et le niveau est tout de même un petit peu plus élevé ici en Belgique. La médaille d’argent des Belges prouvent qu’ils sont devenus, au niveau international, une équipe très forte et agréable à voir jouer, ce qui signifie que le hockey va continuer à grandir. C’est vraiment intéressant de venir jouer ici contre des internationaux, pas seulement belges, et cela, chaque semaine.

Comment se déroule une semaine en Belgique pour toi?

Une semaine typique pour moi c’est principalement de l’entrainement, tant sur le terrain qu’au fitness avec 4-5 séances de hockey et trois séances de fitness. Nous avons aussi de très bonnes analyses vidéos comme j’ai pu le constater depuis que je suis arrivé. Je donne également entraînement au Wellington, deux soirs par semaine.

Le week-end est rempli par le coaching le samedi et mon match le dimanche. Le reste du temps est plus une période de repos où je me détends où je regarde des films ou du sport, étant donné que je suis un grand fan de football. J’aime aussi parfois juste aller prendre un café, tout simplement !

Parles-nous de ta carrière internationale, quels sont tes objectifs personnels?

J’ai treize caps avec l’Angleterre et neuf avec la Grande-Bretagne. J’ai fait partie de l’équipe pendant les cycles d’entrainement pour Londres et Rio, après avoir fait mes débuts à 18 ans en 2010 au Champion’s Trophy. Je travaille actuellement très dur pour revenir dans l’équipe, avec Tokyo 2020 comme objectif.

Quel est le joueur qui t’impressionne le plus au niveau international?

Mark Knowles m’a toujours impressionné. J’ai également beaucoup regardé et même joué contre Robert Van Der Horts, qui est excellent balle au stick. Chez les Red Lions, je dirais John-John Dohmen et Sebastien Dockier, qui sont d’excellents joueurs.

Un dernier petit mot pour les supporters du Wellington qui nous lisent? 

Tout simplement merci à tout le monde pour le soutien, cela a été fantastique jusqu’à maintenant et je suis impatient de continuer cette saison où j’espère qu’on atteindra nos objectifs.

10846501_10152461387752478_8067253999159919928_n

Bertrand Lodewyckx

Suivez-nous également sur les réseaux sociaux:

facebook_logo-7 twitter-logo-square logo-insta

Photo: England Hockey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *