Les Red Panthers s'inclinent de justesse après une excellente prestation

Belgique-Australie 0-1

Belgique : D’Hooghe, Cavenaille, Fobe, Vanden Borre, Vandermeiren, Raes, Gerniers, Nelen, Peeters, Weyns, Boon puis Hillewaert, Limauge, Leclef, Puvrez, Versavel et Simons.

Australie : Lynch, Nanscawen, McMahon, Holzberger, Morgan, Claxton, Taylor, Ratcliffe, Hanna, Smith, Day puis Bone, Fitzpatrick, Slattery,Wilson et Kershaw.

Les arbitres : A.Baxter et M.Giddens.

Carte verte :24’ Fitzpatrick.

Carte jaune: 59′ Kershaw.

Les buts : 12’ Morgan sur pc (0-1).

Près de deux ans après leur dernière compétition officielle, les Red Panthers affrontaient l’Australie à domicile pour leur retour aux affaires. Quatrièmes mondiales, les Australiennes sont les adversaires, sur papier, les plus difficiles pour les Belges.

Après une brève possession des Red Panthers, c’était logiquement l’Australie qui prenait le jeu à son compte et dominait les cinq premières minutes de la rencontre. La Belgique sortait rapidement la tête de l’eau et Simons était la première à alerter la gardienne. Après une accélération de Gerniers, Simons recevait dans le cercle et tirait en revers d’un angle difficile. L’envoi était facilement repoussé par la gardienne australienne. A la 12e, les Australiennes provoquaient leur premier pc. Morgan convertissait d’un sleep puissant dans le coin droit du but (0-1). Les Red Panthers réagissaient directement via Boon qui tirait en revers. Son envoi était repoussé par la gardienne. Sur la remise en jeu, Weyns déviait juste devant la gardienne. Sa tentative s’écrasait sur la barre… La dernière action du quart temps était belge. Gerniers passait à Raes, seule dans le cercle. La capitaine des Red Panthers était surprise et manquait son contrôle. « On a mis un peu trop de temps à rentrer physiquement dans la partie » regrettait Alix Gerniers. « Mais je pense qu’après nous avons bien mis notre jeu en place et nous avons dominé la deuxième mi-temps« .

Le deuxième quart était relativement plus calme, les Australiennes ne créant pas réellement le danger tandis que les Red Panthers pouvaient compter sur une Gerniers omniprésente pour dynamiser l’entrejeu. A la 18e, Versavel centrait vers Simons placée au point de stroke. L’attaquante déviait devant la gardienne. La balle flottait dans les airs avant d’être sortie par la défense australienne. La Belgique dominait les débats lors de ce deuxième acte mais la concrétisation n’était pas encore au rendez-vous. A la 28e, Gerniers provoquait le premier pc de la Belgique. La gardienne repoussait du stick. La première mi-temps se terminait sur un score de 0-1 très flatteur pour les Australiennes tant les Red Panthers auraient pu égaliser voire mener au score au terme d’excellentes trente premières minutes.

Visiblement secouées par les Belges, les Australiennes entamaient la deuxième période le couteau entre les dents et imposaient un press haut sur notre défense. A la 36e, Boon s’infiltrait dans le cercle et centrait en hauteur. La reprise de Weyns était parfaite mais la gardienne australienne avait le bon réflexe du stick. Après quelques minutes difficiles, les Red Panthers retrouvaient leurs intentions offensives. Le centre de Gerniers ne trouvait malheureusement personne. La première réelle occasion australienne de la 2e période survenait à la 41e mais D’Hooghe repoussait sans problèmes. Quelques secondes plus tard, Gerniers transperçait une fois de plus la défense pour offrir un deuxième pc à ses coéquipières. Le flat de Fobe était sorti par la première sorteuse. Malgré un nouveau quart temps bien géré, les Red Panthers n’avaient toujours pas trouvé le chemin des filets et il ne leur restait qu’un quart d’heure pour égaliser.  » Nous avons beaucoup progressé sur la récupération de balle et notre press est assez agressif. On travaille là-dessus depuis des mois et c’est devenu un automatisme« , analysait la meilleure des Red Panthers aujourd’hui.

Le dernier quart voyait la partie s’équilibrer même si c’était Weyns qui se créait la plus grosse occasion du dernier acte à huit minutes du terme. Sa reprise en un temps était à nouveau bien exécutée mais la gardienne australienne sortait du bout du sabot. A la 54e, les Australiennes faisaient appel à la vidéo après une phase confuse dans le cercle. L’appel était rejeté et l’arbitre sifflait dégagement pour les Belges. On sentait que les Red Panthers étaient usées physiquement et les passes étaient moins précises. Les longs flicks se multipliaient, sans réussite. Les Belges parvenaient tout de même à se procurer un ultime pc à la dernière minute de jeu. Le sleep de Peeters était bien placé mais la gardienne sortait du bout du stick. Il ne restait alors plus que quelques secondes pour égaliser. Raes tirait en bord de cercle, suivi d’une autre reprise mais la gardienne était partout.

Malgré une excellente partie, les Red Panthers devaient s’incliner à cause d’un manque cruel de concrétisation. On retiendra surtout un très bon fond de jeu et une volonté sans faille.

« Je crois qu’il nous a manqué très peu pour arracher la victoire ou le nul. Anne-Sophie Weyns a trois belles occasions et pour le même prix, elle les mets au fond« , soulignait Alix Gerniers, qui se disait confiante pour la suite du tournoi. « Le fond de jeu est clairement là et on a prouvé qu’on savait bien jouer contre des grosses équipes. Si on joue comme ça contre la Malaise et l’Espagne, on peut gagner. Même contre la Nouvelle-Zélande. Si on inscrit nos trois pc aujourd’hui, on gagne 3-1!« , souriait la Gantoise pour conclure.

Bertrand Lodewyckx

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *