Les Red Panthers s'inclinent aux shoot-outs et terminent 8e du tournoi

Espagne-Belgique 1-1 (4-1 aux shoot-outs)

Belgique : D’Hooghe, Vanden Borre, Fobe, Cavenaile, Raes, Nelen, Vandermeiren, Gerniers, Peeters, Weyns, Boon puis Hillewaert, Limauge, Simons, Leclef, Puvrez et Versavel.

Espagne : Ruiz, Gutierrez, Salvatella, Lopez, Ybarra, Guinea, Riera, Gine, Perez, Bonastre, Petchame puis Ycart, Iglesias, Tost, Pons, Garcia et Jimenez.

Les arbitres : Block et Yamada.

Carte verte : 52’ Pons, 54’ Ybarra.

Les buts : 19’ Jimenez (0-1), 53′ Versavel sur pc (1-1)

En guise de conclusion d’un tournoi mitigé, les Red Panthers affrontaient l’Espagne pour la deuxième fois, quelques jours après avoir perdu 0-1 face aux Ibériques. Même si l’on ne jouait que pour la 7e et 8e place de la compétition, la victoire était pourtant de mise pour s’assurer de la moindre surprise pour la qualification pour la Coupe du Monde. Terminer 7e assurerait quasi définitivement la place des Belges à la Coupe du Monde.

Contrairement aux précédentes rencontres, les Red Panthers entamaient le match avec la claire intention de faire le jeu et de faire circuler la balle. La pression imposée par la Belgique était efficace et les Panthers récupéraient plusieurs balles, tout en empêchant l’Espagne d’imposer son jeu. La gardienne espagnole ne devait pourtant pas s’interposer souvent, sa défense verrouillant bien les intentions offensives des Belges.

La première réelle occasion des Red Panthers sortait du stick de Simons à la 17e. Son centre touchait d’abord un pied espagnol avant de rebondir vers Versavel. Son envoi était trop mou pour inquiéter la gardienne espagnole. Deux minutes plus tard, c’était pourtant l’Espagne qui ouvrait le score. Le centre de l’attaquante espagnole passait sous le sabot d’Aisling d’Hooghe et la balle montait alors jusqu’à hauteur d’épaule. Jimenez surgissait et reprenait de volée. Son envoi prenait la latte avant de rentrer dans le but (0-1). Les Panthers n’allaient plus créer le danger de la mi-temps. Mis à part, une incursion du duo Nelen-Gerniers, c’était l’Espagne qui dominait les débats en se procurant deux nouveaux pc lors de ce deuxième quart. Seulement cinq minutes après être rentré dans le vestiaire, Niels Thijssen remontait déjà sur le terrain accompagné des Red Panthers. Les Belges passaient près de trois minutes sous la pluie à attendre la reprise…. « Pour moi, c’était la mentalité qui n’y était pas et ça on peut le dire en trois secondes. Et je crois que notre réaction était bonne en deuxième période, donc il n’y a rien de mal fait. On connait la tactique et ce qu’on doit faire« , justifiait Anouk Raes.

Les premières minutes de la deuxième période étaient équilibrées mais une fois de plus, l’Espagne se montrait plus inspirée que leur adversaire. Malgré un pc, un centre dangereux et un solo de Bonastre, le score restait à 1-0. Le premier pc belge tombait à la 41e minute mais suite à un appel à la vidéo, l’arbitre sifflait dégagement. Quatre minutes plus tard, Limauge forçait le pc. Le flat de Vanden Borre était repoussé par la première sorteuse.  » Nous avons eu pas mal de pc qu’on pas marqué. En général, nous devons plus marquer nos occasions et mieux concrétiser« , expliquait Anouk Raes. Le contre était très rapide et Petchame recevait seule dans le cercle devant d’Hooghe. Vandermeiren se jetait pour dévier la balle au-dessus du but.

L’Espagne poursuivait sa domination lors du dernier acte en multipliant les entrées de cercle. A dix minutes du terme, la Belgique concédait un quatrième pc, qui ne donnait rien. A part deux centres stériles, les Red Panthers n’inquiétaient pas vraiment leur adversaire. La fin de match était pourtant meilleure pour les Belges qui obtenaient un pc à la 53e, par l’intermédiaire de Gerniers. Versavel s’élançait pour sleeper. La gardienne anticipait à droite et l’attaquante du Brax voyait son envoi terminer au fond des filets (1-1). Un but qui aura eu le don de révéiller les Panthers qui accentuaient la pression sur leur adversaire. Gerniers était à deux doigts de donner l’avance à l’issue d’un beau mouvement collectif. Il ne restait qu’une minute vingt-cinq lorsque Gerniers faisait appel à la vidéo pour une faute au bord du cercle. Des problèmes techniques concernant la communication retardaient la décision de près d’une dizaine de minutes… La Belgique perdait finalement son appel à la vidéo. La dernière possession de balle amenait un ultime pc, Boon trouvant le tibia de son adversaire. L’Espagne faisait appel à la vidéo. Les problèmes de communication étaient visiblement réparés et l’arbitre confirmait rapidement sa décision initiale. Peeters tentait de dribbler dans le cercle mais son envoi était repoussé en sortie alors que le buzzer avait déjà retenti, laissant place à la séance de shoot-outs.

Comme face à la Corée, Sotgiu allait défendre les buts belges. Perez était la première à s’élancer. Elle marquait sans problème. Versavel se présentait ensuite devant Ruiz et se retournait devant elle. L’arbitre sifflait dégagement mais les Belges demandaient la vidéo.  Le dégagement était confirmé. Garcia marquait son shoot-out d’un tir revers dans le plafond du but (2-0). Vanden Borre marquait juste avant le buzzer (2-1). Ybarra feintait le tir. Sotgiu se couchait et l’Espagnole la débordait sans difficulté (3-1). Boon ne parvenait pas à feinter la gardienne. Si Bonastre marquait, les Espagnoles gagnaient. La plus Belge des Espagnoles offrait la victoire à ses couleurs (4-1).

 » Il y a pas mal de frustration ces derniers matchs parce qu’on essaye de bien faire les choses, mais peut-être pas toutes au même moment et donc je pense qu’il y a un petit manque de cohésion« , soulignait Anouk Raes. « C’est difficile de chaque fois se remettre dedans après les défaites et de retrouver l’envie. Mentalement, c’est dur de voir que ça marche très bien au début du tournoi puis qu’après on perd, même si c’est contre des nations mieux classées que nous. Ce n’est pas facile de revenir au top et on doit prendre le temps de retrouver la confiance. Mais nous sommes en bonne voie, j’en suis persuadée« .

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *