Magnifique victoire des Red Panthers qui s'imposent face à la Nouvelle-Zélande!

Belgique-Nouvelle-Zélande 1-0

Les buts: 43e Raes (1-0).

 

Après leur démonstration face à la Malaisie et leur excellente performance contre l’Australie, les Red Panthers affrontaient ce dimanche l’adversaire certainement le plus physique de leur poule ; les Néo-Zélandaises, invaincues jusqu’à maintenant et en tête de la poule.

La rencontre débutait timidement même si la Nouvelle-Zélande s’offrait un premier pc après trois minutes de jeu. Le sleep de Fitzsimons était bien repoussé par Aisling d’Hooghe. Harrison tentait sa chance d’un tir revers deux minutes plus tard mais le tir était trop mou pour inquiéter le dernier rempart belge. Le début de la rencontre était clairement dominé par les Néo-Zélandaises, qui ne parvenaient néanmoins pas à réellement créer le danger. Le premier contre belge à la 7e débouchait sur un pc. La phase était mal donnée et Versavel tentait ensuite le tir revers. La balle était déviée à côté du but. La rencontre s’équilibrait et les Red Panthers multipliaient les entrées de cercle, sans succès. On sentait les Belges plus fébriles techniquement que lors des matchs précédents, ce qui empêchait les offensives de se concrétiser. A quelques secondes de la fin du premier quart, Boon forçait le deuxième pc belge. L’envoi de Vanden Borre était repoussé. Peeters tirait ensuite en revers mais Weyns déviait à côté du but. Malgré un bon premier quart, les Red Panthers n’avaient pas assez fait preuve de sang-froid devant le but et le score restait vierge.

Contrairement à l’entame de match, la Belgique monopolisait la balle lors du début du 2e acte. Les Néo-Zélandaises parvenaient pourtant à se créer trois occasions coup sur coup. D’Hooghe s’interposait chaque fois brillamment. Sur le contre, Weyns perdait son duel face à la gardienne adverse. A deux reprises, il manquait quelques centimètres aux attaquantes belges pour tromper la défense néo-zélandaise, qui n’a toujours pas encaissé de but depuis le début du tournoi. A la 23e, Pearce provoquait le pc. D’Hooghe était à nouveau au bon endroit pour stopper la balle du stick. « Aisling fait un super match aujourd’hui, elles nous a sauvé beaucoup de buts et elle a été déterminante« , soulignait Anouk Raes, la capitaine des Red Panthers.

La rencontre était équilibrée même si c’était les Red Panthers qui étaient plus proches de déflorer le score. La dernière occasion franche sortait du stick de Gerniers. La Gantoise tirait vers le cercle. Nelen loupait légèrement son contrôle et la défense néo-zélandaise repoussait. Le deuxième acte, bien géré par les Belges, n’avait toujours pas accouché d’un but et les deux équipes repartaient au vestiaire sur ce score nul et vierge.

Les cinq premières minutes de la deuxième période étaient plutôt calmes et il n’y avait qu’un centre de part et d’autre à signaler. Le premier tir direct était facilement repoussé par D’Hooghe à la 37e. Sur un des rares débordements néo-zélandais de ce 3 e quart, notre gardienne renvoyait la balle en hauteur. L’arbitre sifflait logiquement le pc. Le tir néo-zélandais passait à côté. Décidément inspirées en contre, les Red Panthers remontaient rapidement jusqu’au cercle adverse. Puvrez commettait la faute après le centre de Versavel.  A la 43e, la défense belge concédait un nouveau pc, le 4e de la partie. D’Hooghe était à nouveau au  bon endroit. Le contre belge était très rapide. Puvrez perdait son duel dans le cercle mais sur la remise en jeu, Raes recevait la balle au point de stroke et tirait rapidement vers le but. La capitaine ouvrait le score pour offrir une avance mérité à son équipe (1-0) ! Le public explosait de joie et encourageait bruyamment des Red Panthers à nouveau brillantes aujourd’hui.

Les Belges poursuivaient sur leur lancée et géraient bien le dernier acte. A neuf minutes du terme, la défense concédait un nouveau pc. D’Hooghe sauvait d’abord magnifiquement du stick avant de repousser de la guêtre. La gardienne belge était un dans un grand jour! La Nouvelle-Zélande assiégeait le cercle belge mais le bloc défensif tenait bon. « C’est en groupe et défensivement qu’on arrive à faire la différence dans ce tournoi. Nous avons récupéré beaucoup de balles et nous étions toutes très bien en place« ,  expliquait Anouk Raes.

A la 66e, Charlton recevait dans le cercle et poussait la balle vers le but. D’Hooghe repoussait mais l’arbitre voyait une faute et sifflait pc. La vidéo confirmait la décision originale et les Red Panthers perdaient leur appel à la vidéo. Sur l’envoi néo-zélandais, vous l’aurez deviné… Aisling d’Hooghe réalisait à nouveau le bon arrêt! Il ne restait plus que trois minutes à jouer. Trois minutes pour réaliser l’exploit. Trois minutes parfaitement gérées par les Red Panthers et qui résumaient la rencontre. D’excellentes récupérations de balle et des contre rapides. La rencontre s’achevait dans l’euphorie et la Belgique pouvait se féliciter d’un magnifique exploit et d’une prestation irréprochable!

Près de deux ans après leur dernière compétition officielle, les Red Panthers sonnaient leur retour sur la scène internationale en prouvant qu’elles sont capables de battre les meilleures équipes du monde. Une victoire qui vient récompenser deux ans de travail de l’ombre. « On a souvent eu tendance à craquer à la fin des rencontres et là on a bien résisté. Elles sont très fortes physiquement et elles ont poussé jusqu’à la fin mais on est restées calmes« , souriait Anouk Raes, « Ca faisait longtemps qu’on attendait ce moment. C’est une sensation super agréable! ». Grâce à cette victoire, les Belges remontent à la deuxième place de la poule et dépassent leur adversaire du jour.

 

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *